Nos partenaires

Actualités

mercredi 20 septembre

LES MUTATIONS 2017/2018

Les demandes de mutation doivent être faites avant la fin octobre, pour informations cliquer sur le lien

ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/INFO-MUTATION-.pdf

lundi 11 septembre

MAIL POUR CONTACTER LA FFBT

 

Pour contacter la FFBT utiliser le mail ci-dessous qui remplace le formulaire CONTACT

mardi 05 septembre

OPEN DE FRANCE PETITS CALIBRES

Résultats de l'OPEN de FRANCE PETITS CALIBRES


Pour voir ou imprimer cliquer sur le lien ci-dessous


http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=149

dimanche 27 août

CHAMPIONNAT DU MONDE CS SIGNES 2017

 

Résultats du Championnat du Monde CS 2017 à SIGNES

Cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=148

lundi 21 août

CHAMPIONNAT DU MONDE FU MEGEVE

 

Résultats du Championnat du Monde Fosse Universelle à MEGEVE

Cliquer sur le lien ci-dessous

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=147

vendredi 28 juillet

RESULTATS EUROPE DTL 2017

 

Voir ou imprimer les résultats cliquer sur le lien ci-dessous

 

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/CLASSEMENT-SCRATCH-AUX-200-PLTX-1.pdf

lundi 17 juillet

ACCUEIL TELEPHONIQUE DE LA FEDERATION

 

Du 17 juillet 2017 au 25 août 2017 (inclus)


L'accueil téléphonique de la FFBT se fera de 9 heures à 13 heures du

lundi au vendredi

mardi 11 juillet

RESULTATS FRANCE HELICES 2017

 

Pour consulter et/ou Imprimer les résultats du France Hélices 2017

Cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=145

lundi 10 juillet

CHAMPIONNAT DU MONDE PC HONGRIE

Pour consulter ou imprimer les résultats du Championnat du Monde 2017 en HONGRIE

Cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=144

dimanche 18 juin

RÉSULTATS CHAMPIONNAT EUROPE FU 2017

 

Pour consulter ou imprimer les Résultats du  CHAMPIONNAT D'EUROPE FU 2017

cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=141

lundi 12 juin

RÉSULTATS CHAMPIONNAT EUROPE PC 2017

 

Pour consulter ou imprimer les Résultats du  CHAMPIONNAT D'EUROPE PC 2017

cliquer sur le lien ci-dessous

 


http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=140

mardi 06 juin

GRAND PRIX FITASC ET PRIX DUBOURDIEU TRAP 1

Pour lire et imprimer les deux affiches des grand prix  et consulter le réglement de la discipline TRAP 1 cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=139

 

 


samedi 27 mai

RÉSULTATS Grand Prix FITASC PC ET CS SIGNES

Pour lire ou imprimer les résultats des  GRANDS PRIX FITASC PC ET CS A SIGNES aller dans la rubrique téléchargement ou cliquer sur le lien correspondant ci-dessous

 

GRAND PRIX FITASC PC

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=137

 

GRAND PRIX FITASC CS

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=138

lundi 22 mai

GRAND PRIX DE FRANCE FOSSE UNIVERSELLE DU 20/21/05/2017

 

Pour accéder au résultat du Grand Prix de France Fosse Universelle  aller dans la rubrique TELECHARGEMENTS ou cliquer sur les liens ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=136

jeudi 18 mai

RESULTATS Gr PRIX PC NIMES et EUROPE CS POLOGNE

 

Pour accéder aux résultats des compétions aller dans la rubrique TELECHARGEMENTS ou cliquer sur les liens ci-dessous

 

RESULTATS EUROPE CS POLOGNE

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=135

 

RESULTATS GRAND PRIX PC NÎMES

http://ffbt.asso.fr/downloads.php?id=134

jeudi 04 mai

L'édito du Président Avril 2017

 

 

L'édito du Président Avril 2017, aller sur VIE FEDERALE ->Informations

ou

Cliquer sur le lien ci-dessous


http://ffbt.asso.fr/info-federal.php?m=11#inf72

mercredi 29 mars

INSCRIPTIONS DES TIREURS ETRANGERS NON LICENCIES A LA FFBT

 

 

Formulaire d'inscription pour les tireurs étrangers cliquer sur le lien ci-dessous


http://ffbt.asso.fr/files/download/INSCRIPTIONS-ETRANGERS.pdf

mardi 14 mars

PORT DE LUNETTES OBLIGATOIRE

 

 

A l'attention des Fédérations membres pour la Fosse Universelle

 

Mesdames, Messieurs,

 

Nous vous informons que, sur décision de la Commission Technique Fosse Universelle et pour des raisons de sécurité et d'assurance, le port de lunettes est rendu obligatoire aux championnats de Fosse Universelle à compter du 1er janvier 2017.

 

Extrait de l'article 7.06 des règlements internationaux en vigueur à compter du 1er janvier 2017: "Les tireurs, arbitres et personnel doivent porter obligatoirement des lunettes de protection. Les tireurs qui se présentent sans lunettes sur le poste de tir sont considérés comme absents et n’ont pas le droit de tirer."

 

Administration FITASC

lundi 13 mars

COMMUNIQUE DES ELECTIONS 2017

 

Pour lire ou imprimer le communiqué cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/Communiquy-des-y-lections.pdf

jeudi 09 mars

REGLEMENT DISCIPLINAIRE

 

 

Pour voir et imprimer le réglement disciplinaire, cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/Ry-glement-disciplinaire-2017.pdf

jeudi 05 janvier

TARIF DES ENGAGEMENTS AUX COMPETITIONS 2017

 

Pour voir ou imprimer le tarif des engagements aux compétitions 2017 cliquer sur le lien ci-dessous ou aller dans la rubrique Téléchargement

 

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/TARIFS-POUR-SITE-2017-rect.pdf

mercredi 21 décembre

INFORMATIONS LICENCES 2017

Nouvelles Licences, la Saison 2017 est ouverte "INFORMATIONS POUR LES CLUBS"

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/licences-2017-infos-clubs.pdf

 

Licences 2017 POUR AFFICHAGE DANS LES CLUBS


http://ffbt.asso.fr/files/download/licences-2017-pour-affichage-dans-les-clubs.pdf

 

Guide pour les utilisateurs webLice

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/WebLice-Guide-Clubs-02.06.2016.pdf


Pour voir et imprimer

Cliquer sur les liens ci-dessus

vendredi 09 décembre

CALENDRIER NATIONAL ET INTERNATIONAL 2017

 

CALENDRIER PROVISOIRE 2017 au 12/12/2016


Cliquer sur le lien ci-dessous


http://ffbt.asso.fr/files/download/calendrier-provisoire-2017-au-12-12-2016.pdf


 

mardi 06 décembre

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 02 DECEMBRE 2016

 Les modifications apportées aux statuts de la FFBT ont été adoptées à l'unanimité par l'Assemblée Générale extraordinaire réunie le 02 décembre 2016.


Les statuts approuvés sont consultables en cliquant sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/statuts-FFBT-en-vigeur.pdf

mardi 15 novembre

INFORMATION AUX CLUBS Licences 2016

Information aux clubs

LICENCES 2016

Les derniers bordereaux de demandes de licences 2016 devront être transmis par les clubs via Weblice au plus tard le 30 novembre 2016.


La date d’ouverture de saisie des demandes 2017 vous sera communiquée prochainement, la procédure d’interrogation automatique du fichier FINIADA devant être opérationnelle au préalable.

vendredi 22 juillet

Communiqué de Presse du Comité GUILLAUME TELL du 22 juillet 2016

 

 

Le Parlement européen corrige la proposition de modification de la Directive de la Commission européenne sur les armes à feu


Lors d’un vote en Commission IMCO, les députés européens viennent de confirmer que les utilisateurs légaux d’armes à feu ne devaient pas subir de contraintes nouvelles dans la pratique des activités de chasse et de tir sportif au nom de la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, comme tentait de le faire croire la Commission européenne et le Conseil européen.

 

La Commission du Marché intérieur et de la Protection des consommateurs (IMCO) du Parlement européen a voté le 13 juillet 2016 la révision de la Directive européenne relative au contrôle de l’acquisition et de la détention d’armes à feu. Les parlementaires européens ont sérieusement modifié le texte proposé par la Commission européenne qui avait provoqué la colère des chasseurs et des tireurs sportifs dans toute l’Europe. Au lieu de s’attaquer à la lutte contre le terrorisme et la délinquance armée, la Commission s’était volontairement trompée de cible en instaurant des mesures très restrictives contre les utilisateurs légaux d’armes à feu, sans aucun rapport avec la lutte prioritaire contre la criminalité organisée.

 

Le Comité Guillaume Tell, la Fédération européenne des chasseurs (FACE) et toutes les organisations européennes et nationales concernées se sont mobilisées durant des mois auprès des députés européens pour faire valoir les droits des utilisateurs légaux et préserver le cadre déjà très strict qui garantit le contrôle de nos activités.

 

La FACE a mis en place une cellule de crise et un groupe d’experts auxquels le Comité Guillaume Tell a largement participé afin d’élaborer une stratégie commune, des argumentaires adaptés et rencontrer à de nombreuses reprises les parlementaires européens des différents groupes politiques.

 

Nos efforts communs ont permis d’aboutir à des compromis sur de nombreux points qui inquiètent les chasseurs et les tireurs sportifs.

 

Les députés européens de la Commission IMCO ont voté pour le maintien de la catégorie B7 ainsi que pour une réglementation claire concernant la transformation d’armes à feu. La subsidiarité s’appliquera en ce qui concerne les examens médicaux, la vente en ligne et le stockage des armes à feu avec une réglementation équilibrée qui donnera une marge de manoeuvre pour les Etats membres. Les restrictions souhaitées par la Commission européenne à destination des chasseurs ne figurent plus dans le texte voté par les députés européens. Des dérogations sont prévues en faveur des tireurs pour l'utilisation de chargeurs sous certaines conditions dans le cadre de leur pratique sportive.

 

A ce stade des négociations, le seul véritable point négatif concerne le classement de certaines armes à feu semi-automatiques en catégorie A en fonction de la longueur de l’arme. Ce point sensible doit faire l’objet d’une attention particulière dans les prochaines étapes de la négociation avant le vote en séance plénière au Parlement européen.

 

Les membres du Comité Guillaume Tell qui ont pris toute leur place dans ces négociations européennes tiennent à saluer l’excellent travail de la FACE, de son Président Michel Ebner, et de son secrétaire général, Filippo Segato.

 

Le Comité Guillaume Tell peut témoigner de l’implication permanente et efficace des députés européens français, et en particulier de Philippe Juvin (Les Républicains), membre de la Commission IMCO, afin d’aboutir à un texte équilibré y compris lors des dernières négociations de compromis.

 

Au cours de ces mois de négociations, le Comité Guillaume Tell a rencontré les représentants français de tous les groupes politiques européens de gauche comme de droite, membres ou non de la Commission IMCO, afin de faire valoir les intérêts légitimes des chasseurs et des tireurs sportifs, tout en dénonçant les propositions choquantes de la Commission européenne.

 

Il est à noter que ce sont les députés européens français du groupe PPE avec Philippe Juvin (les Républicains) et ceux du groupe Europe des Nations et des Libertés avec Mylène Troszczynski (FN) qui se sont montrés les plus attentifs à nos requêtes.

 

A ce stade, le Parlement européen a un mandat de négociation très clair avec la Commission européenne et le Conseil européen dans le cadre du trilogue, afin d’aboutir au texte qui sera présenté en séance plénière en novembre prochain et soumis au vote du Parlement européen. Il était important que les députés européens reconnaissent dès les votes des Commissions LIBE et IMCO que les détenteurs légaux d’armes à feu n’ont aucune implication dans les actes de terrorisme et de criminalité organisée qui devraient être la priorité numéro un de l’Union européenne.

 

Dès la rentrée parlementaire, nous allons accroître notre mobilisation auprès des députés européens en coordination avec la FACE et les autres organisations européennes et nationales afin d’aboutir à une révision de la Directive qui respecte durablement les utilisateurs légaux et se focalise sur la lutte contre la criminalité.

 

Il faudra une vigilance et une mobilisation de tous les instants au cours des prochains mois, car rien n’est encore acquis définitivement avant le vote de novembre 2016 au Parlement européen.

 

Pour tout contact :

Thierry Coste, Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com

vendredi 17 juin

Communiqué de Presse du Comité Guillaume Tell du 2 Juin 2016

 

 

Le Conseil européen déclare la guerre aux tireurs sportifs et aux chasseurs


Au nom de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, la Présidence hollandaise du Conseil vient de soumettre des propositions inadmissibles aux 28 Etats membres.


A la dernière minute et sans la moindre concertation, la présidence hollandaise du Conseil vient de prendre pour cible les tireurs sportifs avec des contraintes nouvelles imposées sur la taille des chargeurs et sur les dérogations exclusivement limitées aux compétitions sportives.


En parallèle, le même acharnement a lieu contre les chasseurs en supprimant purement et simplement la catégorie D afin que toutes les armes, y compris de chasse, déjà soumises à enregistrement, passent dans un régime lourd.


Qui va nous faire croire que la suppression de la catégorie D va permettre de lutter plus efficacement contre le crime organisé et le terrorisme.


Les criminels qui utilisent des kalachnikovs et les trafiquants d’armes qui fournissent les délinquants se moquent éperdument de ces nouvelles contraintes qui frappent exclusivement d’honnêtes citoyens, détenteurs légaux d’armes à feu et qui déclarent tout.


Un tel choix nous contraindrait à revoir en profondeur la réglementation française de 2012 et 2013 pourtant reconnue par tous comme sécuritaire et efficace.  


Les 2 millions de détenteurs légaux vont subir des contraintes supplémentaires considérables, avec une multiplication de nouvelles procédures administratives que l’administration préfectorale ne sera pas en mesure de gérer.


La présidence hollandaise du Conseil européen veut que soient enregistrées en C toutes les armes à canon lisse à un coup, mais aussi les pistolets d’alarmes, les répliques et les armes neutralisées. Cet élargissement de la déclaration à des armes qui ne répondent plus à aucun critère de dangerosité est totalement inadmissible et démontre le coté bureaucratique et anti armes d’une telle décision.


Selon nos informations, seules la France et l’Autriche se sont opposées à cette initiative de dernière minute.


Cela revient à multiplier par 100 le nombre de déclarations, ce qui équivaut à une paralysie du système pour les prochaines années au moment même où nous allions parvenir à une évolution en France en accord avec le ministre de l’Intérieur.


La présidence du Conseil européen se trompe encore une fois de cible.


Pour le Comité Guillaume Tell, ces mesures inutiles et liberticides vont provoquer la colère des 2 millions d’honnêtes citoyens qui se demandent pourquoi l’Europe, déjà si critiquée, ne se concentre pas sur les vrais enjeux de sécurité publique que sont la traçabilité des armes, leur neutralisation irréversible et l’interopérabilité des fichiers.


Le Comité vient d’interpeller les organisations nationales et européennes afin que chacun alerte les ministres de l’Intérieur de chaque pays qui doivent se réunir le 10 juin 2016 pour prendre une position définitive.


Nous venons de demander une audience au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, afin d’aborder les conséquences catastrophiques de cette réforme, si elle arrivait à son terme.


Avec ses homologues des autres pays, le Comité va continuer à rencontrer les députés européens pour qu’ils redoublent de vigilance afin que les mesures du Conseil européen ne puissent faire l’objet du moindre compromis dans les négociations qui vont avoir lieu en septembre entre la Commission européenne, le Conseil européen et le Parlement.


Pour les 10 millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu, la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée ne doit pas passer par un acharnement contre les honnêtes citoyens qui font déjà l’objet d’un encadrement très strict.


Pour tout contact :


Thierry Coste

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com 

mercredi 08 juin

ENCAISSEMENTS DES BORDEREAUX DE LICENCES

 

Suite à la mise en production des encaissements, les clubs sont susceptibles de recevoir des mails successifs concernant les prélèvements.


Ce bug est dû à des erreurs sur les coordonnées bancaires de certains clubs qui ont pour conséquence le rejet de la globalité du fichier généré.


Nous sommes en cours de correction.

 

Le prélèvement correspondant à chaque bordereau ne sera effectué qu’une fois.

 

mercredi 01 juin

DU NOUVEAU POUR LES CLASSEMENTS DAMES

Classement des pratiquantes féminines pour les championnats de France PC, CS, FU et DTL


La Fédération s’est engagée depuis plusieurs années pour le développement de la pratique féminine sportive au travers d’actions de soutien, tarifs préférentiels, attribution de tickets d’entrainements, stages de formation.


Attentif à leurs demandes, le Comité Directeur, dans sa réunion du 11 mars dernier a décidé d’expérimenter pour l’année 2016 un nouveau mode de classement « dames » et ceci uniquement pour les championnats de France de Parcours de Chasse, Compak Sporting, Fosse Universelle et DTL en créant 2 catégories « Dames A » et « Dames B ».


Les modalités retenues pour définir ces 2 catégories sont :


Dames A : toutes les licenciées


-          Qui ont accédées au Club France depuis 2011 (N-5)

-          Qui ont réalisées un podium au championnat de France depuis 2011 (N-5)

-          Qui ont été retenues en équipes de France depuis 2006 (N-10).

 

Dames B : les autres licenciées.


Les « Dames B » qui souhaiteraient être surclassées en « Dames A » pourront en faire la demande au moment de l’inscription.


Pour rappel, l’accès au championnat de France est soumis à l’obligation de participation au championnat de ligue de la discipline concernée.

 

vendredi 15 avril

LES MINEURS ET LA CARTE EUROPEENNE D'ARME A FEU

 

Cliquer sur le lien ci-dessous


http://ffbt.asso.fr/files/download/mineurs-et-CEAF.pdf

vendredi 01 avril

Comité de Presse GUILLAUME TELL du 1er Avril 2016

 

 

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 1er avril 2016


Armes : Le Comité Guillaume Tell reçu par Bernard Cazeneuve


Les six organisations représentatives des 2 millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu ont été longuement reçues le jeudi 31 mars par le ministre de l’Intérieur. Cette audience entre Bernard Cazeneuve et le Comité Guillaume Tell était très attendue par les représentants des chasseurs, des tireurs sportifs, des collectionneurs, des armuriers et des fabricants. Elle faisait suite à la polémique provoquée par les propos du ministre de l’Intérieur à l’encontre du lobby européen des marchands d’armes qu’il a accusé de bloquer toutes les réformes européennes nécessaires à la lutte contre le terrorisme et le trafic d’armes.


A l’issue de cette audience franche et cordiale, le ministre de l’Intérieur a confirmé que ses propos ne visaient en aucune manière les utilisateurs légaux d’armes à feu représentés par le Comité, et avec lequel son Cabinet et ses services ont un partenariat exemplaire et permanent.


Bernard Cazeneuve a tenu à préciser qu’il ciblait certains Etats membres de l’Union européenne et des organisations proches de ces Etats qui refusent les évolutions nécessaires, et qui à ce jour n’appliquent toujours pas la Directive de 2008.


Les membres du Comité Guillaume Tell ont pu expliquer dans le détail au ministre de l’Intérieur et à ses conseillers la réalité du modèle français, issu de la loi de 2012 et des ­60 décrets et arrêtes de 2013, qui est de toute évidence la bonne législation qui mériterait d’être transposée à l’échelle européenne.


Concernant le maintien du classement actuel des B7, la neutralisation qui doit intégrer les procédures françaises, le marquage, l’utilisation d’Internet encadrée avec le statut de courtier et les armes d’alarme, le ministre a confirmé que le gouvernement français partageait la position du Comité Guillaume Tell tout en souhaitant que nous affinions nos propositions alternatives, notamment sur les armes semi-automatiques qui font l’objet d’intenses débats européens.


Pour les autres mesures telles que le certificat médical, la gestion des collectionneurs, les normes de stockage, le ministre a assuré que l’application de la subsidiarité serait la position française.    


Le Comité Guillaume Tell a fortement insisté pour que le ministre comprenne que le modèle français, y compris sur la gestion des fichiers d’interdits d’armes appliqué aux 28 Etats membres, serait sans doute la solution la plus satisfaisante pour lutter efficacement contre la délinquance armée et les trafics d’armes, tout en respectant les détenteurs légaux que sont les chasseurs, les tireurs sportifs et les collectionneurs.


Un accord a été conclu entre le ministre et les représentants du Comité Guillaume Tell afin de travailler ensemble au cours des prochaines semaines pour clarifier la position du gouvernement français dans les négociations européennes sur les différents points les plus sensibles de la réforme qui concernent les détenteurs légaux et la lutte contre les trafics.


Les membres du Comité, dont beaucoup ont des responsabilités dans les instances européennes, savent que rien n’est joué dans les négociations en cours. Notre mobilisation va être décisive dans les prochains mois pour modifier sérieusement certaines propositions de la Commission européenne et retrouver une majorité qualifiée autour de mesures concrètes et réalistes qui ne se trompent pas de cible vis-à-vis des détenteurs légaux.


Pour les membres du Comité Guillaume Tell, la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme passe par la bonne et stricte application dans tous les Etats membres de normes communes, ce qui est loin d’être le cas actuellement.


Pour tout contact :

Thierry Coste

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com 

jeudi 24 mars

Communiqué de Presse du Comité GUILLAUME TELL du 24 Mars 2016

 

 

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 24 mars 2016


Directive armes : une polémique inutile et un dialogue utile avec le ministre


Le Comité Guillaume Tell, qui représente les 2 millions d’utilisateurs légaux d’armes àfeu, regrette la polémique inutile provoquée par les propos du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, aux 20H de TF1 et de France 2, et aux questions d’actualité du mardi 22 mars après-midi à l’Assemblée nationale.


A l’occasion de l’arrestation du terroriste Salah Abdeslam et des attentats terroristes de Bruxelles, le ministre de l’Intérieur a fait de nombreuses interventions sur les mesures prises par le gouvernement français pour lutter contre le terrorisme. Lors des questions sur les mesures européennes, le ministre a dénoncé la lenteur des réformes nécessaires au plan européen, notamment sur le fichier des passagers aériens, et a stigmatisé les lobbies, et notamment ceux « des marchands de fusils de chasse » qui empêcheraient l’Europe de se protéger face au terrorisme.


Pour le Comité Guillaume Tell, qui travaille au quotidien avec le Cabinet et les services du ministre de l’Intérieur, une telle déclaration est sidérante, car elle ne correspond en aucun cas à la réalité. Contrairement aux déclarations du ministre, les organisations européennes des chasseurs, des tireurs sportifs et des fabricants soutiennent les initiatives françaises et européennes centrées sur la lutte contre le terrorisme et contre les trafics d’armes.


Néanmoins ces mêmes organisations dénoncent avec véhémence la tentative de la Commission européenne de profiter de la mobilisation autour des attentats pour multiplier les contraintes nouvelles et totalement inacceptables contre les détenteurs légaux que sont les chasseurs, les tireurs sportifs et les collectionneurs.


Alors que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, partage notre analyse sur le fait qu’il n’y a aucun rapport entre les détenteurs légaux d’armes à feu et le terrorisme et les trafics d’armes, la Commission européenne fait le forcing pour s’acharner contre les honnêtes citoyens respectueux de la réglementation.


Ce matin, le ministre de l’Intérieur a eu un long entretien avec le Secrétaire général du Comité Guillaume Tell, Thierry Coste, afin de lever toute ambigüité et rassurer les représentants des détenteurs légaux d’armes à feu. Pour le ministre, la priorité doit rester la lutte contre les trafics d’armes à l’échelle européenne, et il considère que les détenteurs légaux sont des partenaires incontournables pour rendre cette lutte plus efficace. Lors de cet échange franc et direct, le ministre a regretté les amalgames et a demandé que nous renforcions le partenariat entre son Cabinet et les membres du Comité durant toutes les négociations européennes.


Pour conclure, Bernard Cazeneuve a proposé qu’une réunion de travail ait lieu avec lui et l’ensemble des membres du Comité d’ici la fin de la semaine prochaine. Elle sera précédée des réunions nécessaires avec son directeur de Cabinet et ses services pour clarifier tous les points encore en suspens concernant les réformes européennes et le plan national de lutte contre les trafics d’armes.


L’objectif sera de faire le point sur l’avancée des négociations européennes et de continuer à travailler ensemble sur des propositions alternatives pour accroître la sécurité publique, sans nuire aux intérêts légitimes des détenteurs légaux d’armes à feu.

 

 

Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com 

vendredi 08 janvier

INFOS WEBLICE

 

Pour les clubs ou ligues qui souhaitent tester l'application avant production ou pour des formations, un onglet spécifique (licence application test) a été mis sur "vie nationale-présentation". ou cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://pluton.cia-sophia.com:8084/web-client-0.0.1-SNAPSHOT


Il n'est pas possible à ce jour d'enregistrer les licences des tireurs en cours de mutation. Le problème devrait être résolu dans les prochains jours.


Pour les clubs qui ont signalé des problèmes sur les enregistrements des demandes du 07/01/2016, notre fournisseur est en cours de traitement.


Merci de ne pas envoyer les demandes une par une mais regroupées sur un même bordereaux.

jeudi 07 janvier

WebLice FFBT: se connecter

à l’attention des Présidents et correspondants licences des clubs

 

L’application WebLice FFBT est opérationnelle.

 

Pour vous connecter, merci de cliquer sur :

-          Vie nationale

-          Puis sur présentation

-          Puis sur l’icône WebLice.

Si l’icône WebLice n’apparait pas sur votre écran : cliquez sur

 

 http://www.weblice.ffbt.fr/

 

Pour votre 1ère connexion, votre club pourra accéder à l’application avec pour :

-          Identifiant : N° de licence du Président du club

-          Mot de passe : date de naissance du Président sous format JJMMAAAA

 

L’application étant en mode production, les saisies et enregistrements que vous allez validés seront pris en compte pour la saison 2016.

 

Une adresse de test permettant de se familiariser avec l’application sera mise en place à partir du 09/01/2016.

 

 

Voir documents complémentaires : rubrique téléchargement – chapitre : APPLICATION LICENCES ou cliquer sur les liens suivants

 

Mandat de Prélèvement FFBT:

http://ffbt.asso.fr/files/download/MANDAT-DE-PRELEVEMENT-FFBT.pdf

 

Assurances:

http://ffbt.asso.fr/files/download/assurances.pdf

 

Autorisation Responsable Légal FFBT:

http://ffbt.asso.fr/files/download/Autorisation-responsable-ly-gal-FFBT.pdf

 

Affiche Licences 2016:

http://ffbt.asso.fr/files/download/affiche-licences-2016-1.pdf

 

 

 

 

lundi 14 décembre

Communiqué de Presse du Comité Guillaume Tell du 14 Décembre 2015

 

Révision de la Directive armes : Le Comité Guillaume Tell en accord avec le ministère de l’Intérieur


Le Comité Guillaume Tell approuve la réaction d’extrême fermeté du gouvernement français dans sa lutte contre le terrorisme et soutient le plan national de lutte contre les armes illégalement détenues présenté par Bernard Cazeneuve.


Le Comité Guillaume Tell qui représente les 2 millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu se réjouit du bon sens et des échanges constructifs qui ont prévalu lors de la réunion de concertation qui a eu lieu jeudi 10 décembre au ministère de l’Intérieur avec les conseillers du ministre et les services, sous la présidence de Michel Lalande, directeur de Cabinet de Bernard Cazeneuve.


Depuis les attentats de Paris, les chasseurs, tireurs sportifs, amateurs de ball-trap et collectionneurs sont très inquiets des mesures liberticides proposées par la Commission européenne sous couvert de lutte contre le terrorisme, la délinquance et le trafic d’armes.


Au lieu de s’interroger sur la mauvaise application de la Directive armes de 2008 dans certains états membres, notamment en matière de neutralisation, du respect des procédures de transferts et de traçabilité des armes, la Commission européenne vient d’afficher un nouveau catalogue de contraintes inutiles, sans aucun effet sur la lutte contre le terrorisme et la délinquance armée.


Comme le gouvernement français, nous sommes favorables à certaines mesures urgentes à l’échelle européenne pour lutter contre les terroristes et la délinquance, et totalement opposés aux mesures qui vont nuire aux honnêtes citoyens détenteurs légaux d’armes.


A travers toute l’Europe, cela a provoqué une mobilisation générale des chasseurs, tireurs sportifs et collectionneurs, car la modification de la Directive est programmée en urgence d’ici quelques semaines.


Pour nous, cela se traduit par de nombreuses réunions au ministère de l’Intérieur avec lequel nous avions déjà un dialogue permanent et exemplaire, tant sur le rapport Guépratte pour le contrôle des armes civiles, que pour le Plan national de lutte contre les armes illégalement détenues.


Le Comité Guillaume Tell a clairement affiché son soutien à la réforme proposée par le préfet Guépratte et au plan national de lutte de Bernard Cazeneuve, car ils ne se trompent pas de cible. Il est impératif de créer un service central au sein du ministère de l’Intérieur, totalement dédié aux armes et aux trafics, et d’établir un plan de lutte qui associe les utilisateurs légaux.


Ce jeudi et à la demande du directeur de Cabinet du ministre de l’Intérieur, toutes les mesures concernant la réforme européenne sur les armes et le plan national de lutte contre les armes illégalement détenues ont fait l’objet d’une large concertation sans langue de bois, et avec des arbitrages de bon sens.


Les membres du Comité ont pu expliquer leurs positions sur tous les sujets abordés et échanger utilement sur les quelques divergences avec certains services.


Parmi les sujets abordés et sur lesquels une position commune a été arrêtée avec le ministère de l’Intérieur, il y a le maintien des 4 catégories et du classement actuel en cours, le maintien du classement et de l’usage des armes semi-automatiques tel qu’il est aujourd’hui pour les chasseurs et les tireurs sportifs, la mise en œuvre des moyens d’interdiction de la transformation des armes automatiques en armes semi-automatiques, l’irréversibilité de la neutralisation, les armes d’alarme, un meilleur contrôle d’Internet à travers notamment des courtiers, la gestion opérationnelle des fichiers d’armes et d’interdits d’armes, le rôle des organisations dans le renseignement, les systèmes de marquage,  la dématérialisation des données et pièces justificatives, les registres des armuriers, les certificats médicaux, le traitement des autorisations de transferts entre Etats membres, l’usage des modérateurs de son, la problématique des transports d’armes par les compagnies, les associations et sociétés faisant de l’initiation au tir, le débat sur la notion d’apparence d’une arme automatique, les armes antiques et de reproduction, etc.


Un tel accord global entre le ministère de l’Intérieur et le Comité Guillaume Tell était indispensable, car la diplomatie française aura une influence considérable dans les négociations européennes qui sont engagées depuis plusieurs semaines et qui aboutiront à la modification de la Directive.


Avec le feu vert de Michel Lalande, le Comité va travailler en étroite relation avec le pôle diplomatique du Cabinet du ministre afin d’échanger nos informations en temps réel sur l’état des négociations européennes et sur les actions à conduire auprès des autres états membres et du Parlement européen.


Toutes nos organisations nationales et européennes du monde de la chasse, du tir sportif, des armuriers et des fabricants sont mobilisées 24 h sur 24 h pour défendre nos intérêts légitimes tout en soutenant les mesures de lutte contre le terrorisme, les trafics d’armes et la délinquance.


Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com

 

 

NB : Le Comité Guillaume Tell regroupe, depuis 16 ans, la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) présidée par Bernard Baudin, la Fédération Française de Tir (FFTir) présidée par Philippe Crochard, la Fédération Française de Ball-trap (FFBT) présidée par Jean-Michel Moutoufis, l’Association Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d'Armes (ANTAC) présidée par Eric Bondoux, la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) présidée par Yves Gollety et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes, Munitions, Equipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM) présidée par Dominique Billot.

 

mardi 24 novembre

Communiqué COMITE GUILLAUME TELL du 24 novembre 2015

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 24 novembre 2015

 

Terrorisme et trafic d’armes : la Commission Européenne se trompe encore de cible


Le Comité Guillaume Tell approuve la réaction d’extrême fermeté du gouvernement français dans sa lutte contre le terrorisme et soutient le plan national de lutte contre les armes illégalement détenues présenté vendredi dernier par Bernard Cazeneuve.


A l’inverse, les membres du Comité dénoncent les amalgames que la Commission européenne tente de faire entre terrorisme, criminalité et détention légale d’armes à feu.


Au lieu de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme et les pratiques illégales, la Commission européenne vient de formuler des propositions qui visent à remettre en cause la détention légale d’armes à feu par les chasseurs et les tireurs sportifs, comme si cela pouvait empêcher les terroristes de commettre des atrocités et freiner le commerce des  trafiquants d’armes.


Si les propositions de la  Commission européenne étaient  appliquées  en 2016, ce sont des moyens humains considérables qui seront utilisés pour contrôler les détenteurs légaux d’armes à feu, alors que de toute évidence les forces de police et de gendarmerie seraient plus utiles si elles étaient  focalisées sur la lutte contre les terroristes et les trafiquants d’armes.


Le Comité tient à rappeler qu’il n’existe pas de lien entre la possession légale d’armes à feu civiles pour la chasse et le tir sportif, et les comportements criminels ou terroristes. Il est donc anormal que la Commission européenne profite de cette mobilisation internationale contre le terrorisme pour nuire aux intérêts légitimes des chasseurs, tireurs sportifs et autres utilisateurs légaux d’armes à feu déjà soumis à des procédures lourdes et à des contrôles approfondis garantissant l’absence d’antécédents. Le citoyen européen ne peut être considéré comme un « ennemi intérieur » ou un « 5ème colonne » du seul fait qu’il a accèslégalement à des armes légales !


Remettre en cause le classement actuel des armes, notamment celui des armes semi-automatiques « ressemblant » aux armes automatiques pour en interdire la détention, interdire la vente par correspondance, telles sont les premières mesures préconisées par la Commission européenne. Elles ne sont pas acceptables !


Le Comité Guillaume Tell souhaiterait, au contraire, que l’Union européenne appuie la demande française d’adopter dans les prochains mois un standard commun européen pour une neutralisation des armes à feu qui soit vraiment irréversible.


De la même façon, un standard européen pour le marquage CE des armes serait utile, tout comme l’harmonisation des fichiers des interdits d’armes est une nécessité.


Dans un souci d’efficacité le Comité Guillaume Tell a profité de l’audience accordée par le Président de la République à la Fédération Nationale des Chasseurs, lundi 23 novembre 2015, pour informer François Hollande du soutien du monde de la chasse au plan national de lutte contre les trafics d’armes de Bernard Cazeneuve. Le Comité en a profité pour dénoncer les amalgames que la Commission européenne tente de faire entre terrorisme, criminalité et détention légale d’armes.


Le Président  de la République a confirmé que le ministre de l’Intérieur rencontrerait les membres du Comité Guillaume Tell dans les tout prochains jours pour éviter toutes les initiatives qui se trompent de cible.  


Pour le  Comité Guillaume Tell, il serait regrettable que certaines  initiatives européennes  remettent  en cause l’ensemble des réformes engagées depuis 2012 dans un climat de confiance avec les détenteurs légaux d’armes à feu.

 

Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com


vendredi 20 novembre

COMITE DIRECTEUR FFBT RESULTATS DES ELECTIONS

Mesdames, Messieurs,

Suite à la réunion du Comité Directeur de la FFBT le 20 Novembre 2015 et conformement aux statuts et au réglement intérieur, s'est déroulé le vote pour l'élection d'un nouveau PRESIDENT, et d'un Secrétaire Général.


Les résultats sont:


Monsieur Jean Michel MOUTOUFIS a été élu à la majorité PRESIDENT de la FFBT.


Monsieur William CAPE a été élu à la majorité Secrétaire Général de la FFBT.

jeudi 08 octobre

INFORMATION

Suite au décès du Président, Denis JULIEN, et conformément aux statuts et au règlement intérieur de la FFBT,


M. Jean-Michel MOUTOUFIS, vice-Président délégué,


assurera les fonctions de Président par intérim jusqu’à la prochaine réunion du Comité Directeur,


qui se déroulera courant novembre 2015 et qui élira en son sein un nouveau Président.

mercredi 30 septembre

DECES DE NOTRE PRESIDENT

Mesdames et Messieurs,

 

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès ce jour de notre Président Denis JULIEN suite à une intervention chirurgicale.


Il nous laisse dans la tristesse et l’affliction ; sa forte personnalité nous manque déjà.


Nous pensons à son épouse Josy et à toute sa famille à qui nous présentons nos sincères condoléances.

 

 

LE COMITE DIRECTEUR

 

jeudi 17 septembre

BON DE COMMANDE DU LOGICIEL HKTrap GESTION DES COMPETITIONS

Pour IMPRIMER et passer commande du logiciel de gestion des compétitions cliquer sur le lien

ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/Bon-de-commande-HK.pdf

mercredi 17 juin

DTL CHANGEMENTS POUR LA SAISON 2015

Cette information est déjà parue sur votre site et  Ball Trap Magazine en Décembre 2014

 

DES CHANGEMENTS POUR LA SAISON 2015

PRESELECTIONS ET SELECTIONS DTL

 

 

Suite à la proposition de la Commission Nationale de DTL, le Comité Directeur a approuvé le 27 novembre 2014 les modifications d’organisation des présélections et sélections de cette discipline applicables pour la saison  2015.

 

            ►2 présélections

 

Deux présélections se déroulant en 2 jours seront organisées à la même date : une pour la zone Nord et une pour la zone Sud (voir carte). Cette décision a l’avantage de faciliter l’accès de ces compétitions à un maximum de tireurs (rapprochement géographique et limitation des frais induits).

 

Ces 2 compétitions se tireront en 200 plateaux sur 4 installations de DTL. En cas d’ex-æquo parmi les tireurs susceptibles d’être retenus pour la sélection nationale, les intéressés seront départagés par barrage.

 

          Inscriptions aux présélections

 

Les tireurs devront s’inscrire via le site de la FFBT à la présélection qui se déroule dans leur zone de rattachement. Le nombre de participants par sélection sera limité à 160 tireurs.

Dans le cas où le nombre maximum d’engagés serait atteint dans la zone dont il dépend, et dans ce cas exclusivement, le compétiteur aura la possibilité de s’inscrire dans l’autre zone en fonction des disponibilités.

Attention, les présélections sont obligatoires pour toutes les catégories.

 

          Qualifications et inscriptions à la sélection nationale

 

La sélection nationale sera organisée en 3 jours.

 

Suite aux présélections, 220 tireurs seront retenus pour participer à la sélection nationale, au prorata du nombre de compétiteurs par zone et par catégorie.


Ces tireurs devront alors, impérativement, confirmer leur inscription pour cette compétition dans les délais prévus. Passé la date de forclusion, le bénéfice de la qualification sera perdu.

 

Les places disponibles seront alors accessibles (dans la limites de 220 engagés) dans un premier temps aux ex-æquos des présélections qui n’avaient pas été retenus suite aux barrages puis à tous les autres tireurs qui eux seront classés « hors-concours ».


Pour voir la carte des zones cliquer sur le lien ci-dessous ou aller dans les téléchargements

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/CARTE-ZONES-DTL.pdf

 

lundi 18 mai

INSCRIPTIONS DES TIREURS ETRANGERS NON LICENCIES A LA FFBT EUROPEAN DTL CHAMPIONSHIP

 

CHAMPIONNAT D EUROPE DE DTL-EUROPEAN DTL CHAMPIONSHIP


Les demandes renseignées seront retournées par mail à l’adresse de la FFBT ci dessous pour être prises en compte.

This form is reserved for the foreign shooters dismissed in a national federation of Trapshooting other than the FFBT. It must have returned to the FFBT by e-mail at the address:  

ffbt.balltrap@wanadoo.fr


Pour voir et imprimer le dossier d'inscription cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/INSCRIPTIONS-ETRANGERS.pdf

mercredi 22 avril

NOS ARBITRES

 

Quand ils officient nos arbitres ont qualité de personnes chargées d'une mission de service public:

Lire circulaire du 09 Mars 2015 de la garde des Sceaux, Ministère de la Justice


Cliquez sur le lien ci-dessous

http://ffbt.asso.fr/files/download/20150422165234220.pdf

dimanche 12 avril

NOTE RELATIVE AU BTC LA RAPEE ET A L ASSOCIATION NORMANDIE TIR LA RAPEE

 

 

BTC DE LA RAPEE

ASSOCIATION NORMANDIE TIR LA RAPEE

 

 

 

1.            BREF RAPPEL DE LA PROCEDURE JUDICIAIRE


 

Par acte introductif d’instance du 2 avril 2014, les époux GRAVIER ont assigné l’association du BALL TRAP CLUB DE LA RAPEE et la société AUVRET CHRISTOPHE ALAIN, afin d’obtenir, en référé, la désignation d’un expert avec pour mission de procéder à une mesure sonométrique de l’activité du stand de tir.


 

Dans le cadre de notre projet associatif « défense des stands », la FFBT a mandaté son Conseil habituel, Maître Frédéric SAUVAIN, lequel est intervenu lors (i) des réunions avec les autorités administratives (Sous-préfecture) et les élus locaux (Mairie), (ii) de l’audience en référé devant le TGI d’Evreux, (iii) d’un constat de l’huissier sur le stand, (iv) de la première réunion d’expertise et, bien évidemment, de diverses réunions sur le stand, à son Cabinet ou au siège de la Fédération.


 

Aux termes de son ordonnance du 28 mai 2014, le TGI d’Evreux a désigné Monsieur Roger BONNARD, expert judiciaire, aux fins de (i) procéder aux mesurages sollicités et (ii) préciser si ces bruits sont conformes à la réglementation et aux normes en vigueur.


 

Une première réunion d’expertise s’est tenue le 9 septembre 2014.


 

Par lettre du 12 septembre 2014, l’expert judiciaire a sollicité du Tribunal qu’il l’autorise à procéder à des mesures sonométriques inopinées : « seule manière pertinente [selon l’expert] pour clarifier le différend entre les parties ».


 

Début janvier 2015, Monsieur Christophe AUVRET a demandé à ce que la défense de ses intérêts ne soit plus assurée par le Conseil habituel de la FFBT mais par un nouvel avocat, Maître Sébastien FERIAL, du Barreau d’Evreux, auquel le dossier a immédiatement été transmis.


 

Bien que nous ne soyons plus directement concernés par cette procédure, il nous a été rapporté que le TGI d’Evreux avait répondu favorablement à la demande des plaignants de pouvoir procéder à des mesures inopinées.


 

 

2.            MESURES MISES EN VIGEUR PAR L’EXPLOITANT


 

Parallèlement, l’exploitant du BTC DE LA RAPEE a informé ses clients (notamment par mention sur son site internet) qu’à partir du 17 septembre 2014 et jusqu’à la fin de l’année, à titre de test, « seules les cartouches du stand seront autorisées sur les pas de tir ».


 

En fait, les cartouches vendues par le stand, sous la dénomination cartouches « DE LA RAPEE » sont des munitions sous-chargées en poudre (subsoniques), ayant manifestement, bien qu’à ce jour aucune étude sonométrique n’ait été réalisée, un impact sonore réduit par rapport à des munitions « classiques ».



 

 

Dès que nous avons été informés de la mise en place de cette mesure, nous avons alerté l’exploitant sur les risques encourues, en ce qui concerne (i) la procédure le concernant – reconnaissance immédiate de sa responsabilité – (ii) l’ensemble des procédures judiciaires en cours – risque de généralisation de ce type de cartouches – (iii) la tenue de compétitions internationales en France – règles internationales différentes.


 

 

3.            DEMANDES DE LA FFBT AUPRES DE L’EXPLOITANT


 

Par lettre 3 décembre 2014, le BTC DE LA RAPEE a été informé de ce que le Comité Directeur de la FFBT, aux termes de sa décision du 27 novembre 2014, le mettait en demeure, d’avoir, dans un délai de 15 jours, à annuler sa décision d’obligation d’utilisation exclusive des cartouches « DE LA RAPEE » sur ses installations.


 

Fin décembre 2014, le BTC DE LA RAPEE a accepté d’annuler sa décision d’utilisation exclusive de ses cartouches.


 

Cependant, début janvier 2015, il a été porté à la connaissance de la FFBT que le BTC DE LA RAPEE, afin de contourner sa propre décision, pratiquait des tarifs différents entre les tireurs utilisant les cartouches vendues par le stand et ceux préférant utiliser leurs propres cartouches.


 

Malgré deux mises en demeure (de janvier 2015), le BTC DE LA RAPEE a refusé d’annuler cette nouvelle décision.


 

 

4.            DEMANDES DE LA FFBT AUPRES DE L’ASSOCIATION


 

Compte tenu des positions adoptées par le BTC DE LA RAPEE, relatives à l’utilisation indirectement forcée des cartouches subsoniques, la FFBT a souhaité procéder à une mesure sonométrique de comparaison entre les cartouches dites « BTC de la RAPEE » et les cartouches classiques.


 

A cet effet, la FFBT a demandé au BTC DE LA RAPEE ainsi qu’à l’ASSOCIATION NORMANDIE TIR LA RAPEE (en sa qualité de membre affilié), par 3 courriers différents des 4, 23 et 26 février 2015, de bien vouloir lui communiquer une date afin que cette mesure puisse être réalisée par Monsieur Antoine LAURENT.


 

Ni le BTC DE LA RAPEE, ni l’ASSOCIATION NORMANDIE TIR LA RAPEE n’ont estimé devoir répondre à ces demandes.


 

C’est dans ces conditions que par décision prise le 6 mars 2015, le Comité Fédéral de la FFBT, a procédé au retrait de l’affiliation fédérale de l’ASSOCIATION NORMANDIE TIR LA RAPEE, laquelle en a été informée par lettre du 19 mars 2015.

 

 

mercredi 08 avril

Information concernant les tireurs licenciés à l’association « Normandie Tir la Rapée »

Mesdames, Messieurs, Chers Amis tireurs,

Vous avez, en ce début de saison 2015, renouveler ou pris pour la 1ère fois votre licence FFBT auprès de l’association « Normandie Tir La Rapée ».


Comme vous le savez certainement, le Comité Directeur fédéral, dans sa séance du 6 mars 2015, a décidé à l’unanimité le retrait de l’affiliation de cette association avec application immédiate.


Cette décision a été motivée par le refus des dirigeants de l’association et des gérants du stand de La Rapée de collaborer avec la FFBT.


Pour rappel, sur demande de M. Christophe AUVRET et dans le cadre de notre projet associatif « défense des stands », la FFBT avait mandaté dès septembre 2014 son avocat conseil pour assister le BTC La Rapée dans la procédure judiciaire introduite par des riverains. Ainsi, Maitre SAUVAIN s’est déplacé à plusieurs réunions et audiences. De même, un ingénieur acousticien s’est rendu sur le stand de « la Rapée » pour effectuer des mesures d’émergence. Un huissier est également intervenu,  toutes ces actions ayant été entièrement financées par la FFBT.


En fin d’année 2014, M. AUVRET a souhaité se faire représenter et conseiller par son propre avocat, la FFBT s’est alors retirée de l’affaire en cours tout en envoyant la totalité du dossier à son nouveau conseil.


Cependant, les dirigeants de l’association « Normandie Tir La Rapée » et du BTC La Rapée n’ont pas daigné répondre par écrit à plusieurs courriers recommandés successifs de la FFBT, aux termes desquels il leur été demandé que puisse être effectué une nouvelle expertise sonométrique afin de mesurer la différence d’impact entre les cartouches du marché et les cartouches dite « De La Rapée » sur les installations concernées.


Suite à cette décision, je veux vous rassurer et vous informer que votre licence reste valide pendant toute la saison 2015, qu’elle vous donnera accès aux compétitions fédérales dans les conditions habituelles et  qu’elle vous assure sur tous les stands affiliés du territoire national et dans le monde entier.


Vous pouvez à votre convenance, soit vous rapprocher d’une autre association pour en devenir membre, soit rester sous l’égide « FFBT » jusqu’à décembre 2015. Dans ce cas, il vous est possible d’être retenu en équipe départementale de l’Eure ou de ligue de Normandie mais en aucun cas, en équipe de clubs.


La FFBT fera tout son possible pour que cette situation ne soit pas préjudiciable à ses tireurs.


Je vous souhaite, à toutes et à tous, une très bonne saison sportive et vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, Chers Amis, mes sincères salutations.

 

jeudi 26 février

FORMULAIRE D'INSCRIPTION RÉSERVÉ AUX TIREURS ÉTRANGERS

Pour voir et imprimer la fiche d'inscription aller dans VIE REGIONAL et Téléchargement

OU CLIQUER sur le lien ci-dessous

 

http://www.ffbt.asso.fr/files/download/INSCRIPTIONS-ETRANGERS.pdf

lundi 09 février

MODALITÉS D’OBTENTION D'UNE 1ère LICENCE FFBT

L’obtention d’une 1ere licence fédérale est conditionnée par la production préalable d’un certificat médical indiquant que l’état physique et psychologique du demandeur ne présente aucune contre-indication à la pratique du ball-trap.

 

L’intéressé devra fournir également une photocopie de sa carte d’identité (ou autre titre d’identité) et un justificatif de domicile récent afin d’établir la demande avec exactitude.

 

Pour rappel Article L231-2-2  code du sport 

Créé par Ordonnance n°2010-379 du 14 avril 2010 - art. 18


L'obtention d'une première licence sportive ne permettant pas la participation aux compétitions organisées par la fédération sportive qui la délivre est subordonnée à la présentation d'un certificat médical datant de moins d'un an et attestant l'absence de contre-indication à la pratique de la discipline sportive pour laquelle elle est sollicitée. Les fédérations sportives peuvent, selon une fréquence qu'elles définissent, demander pour une nouvelle délivrance de licence la présentation d'un certificat médical.

mardi 03 février

PARTICIPATIONS DES TIREURS DE NATIONALITÉ ETRANGERE

PARTICIPATIONS DES TIREURS DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE

AUX COMPÉTITIONS FÉDÉRALES

 

PRÉSÉLECTIONS ET SÉLECTIONS NATIONALES

 

TIREURS DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE NON LICENCIÉS FFBT

 

Les présélections et sélections nationales ont pour finalité de constituer les équipes de France de chaque discipline, aussi ne pourront participer à ces compétitions que des tireurs détenteurs d’une licence FFBT.

 

Cependant, en cas de places disponibles restantes après la date de forclusion des inscriptions, les tireurs étrangers non licenciés dans notre Fédération pourront s’inscrire pour participer à ces compétitions (sous réserve que les garanties d’assurance responsabilité civile liées à la licence nationale couvrent l’exercice de leur activité à l’étranger). Ils seront alors classés hors-concours.

 

TIREURS DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE LICENCIÉS FFBT

 

Tout tireur étranger, licencié auprès de la FFBT, pourra participer aux présélections et sélections nationales et sera classé en fonction de sa catégorie et de ses résultats au même titre que tout autre participant.

En revanche, à l’issue de ces compétitions, il ne pourra pas revendiquer une place en équipe de France ni intégrer la catégorie « Club France », ceci étant strictement réservé aux compétiteurs de nationalité française.

 

 

CHAMPIONNATS DE FRANCE

 

TIREURS DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE NON LICENCIÉS FFBT

 

En fonction des places disponibles après la date de forclusion des inscriptions, les tireurs étrangers licenciés auprès de leur fédération nationale et sous réserve que la dite licence les assure à l’étranger, pourront s’inscrire pour participer aux championnats de France.

Ils seront alors classés dans la catégorie « étrangers ».

 

TIREURS DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE LICENCIÉS FFBT

 

Tout tireur étranger licencié FFBT pourra participer aux championnats de France organisés par la FFBT sous réserve d’avoir respecté l’obligation de participation au championnat de ligue.

Il sera classé en fonction de sa catégorie et de ses résultats au même titre que tout autre participant.

En revanche, à l’issue de la compétition, il ne pourra pas prétendre à un titre de champion de France (ou de vice-champion de France).

 

Cette disposition s’applique également aux championnats régionaux et départementaux.  

 

CONSTITUTION DES ÉQUIPES DE CLUBS ET DE LIGUES

 

Conformément au cahier des charges des compétitions nationales en vigueur, il ne peut figurer dans une équipe de club ou de ligue qu'un seul tireur de nationalité étrangère régulièrement licencié à la FFBT sous réserve que celui-ci réside en France depuis au moins un an.

lundi 15 décembre

DES CHANGEMENTS POUR LA SAISON DTL 2015

DES CHANGEMENTS POUR LA SAISON 2015

PRESELECTIONS ET SELECTIONS DTL

 

 

Suite à la proposition de la Commission Nationale de DTL, le Comité Directeur a approuvé le 27 novembre 2014 les modifications d’organisation des présélections et sélections de cette discipline applicables pour la saison  2015.

 

 

            ►2 présélections

 

Deux présélections se déroulant en 2 jours seront organisées à la même date : une pour la zone Nord et une pour la zone Sud (voir carte). Cette décision a l’avantage de faciliter l’accès de ces compétitions à un maximum de tireurs (rapprochement géographique et limitation des frais induits).

 

Ces 2 compétitions se tireront en 200 plateaux sur 4 installations de DTL. En cas d’ex-æquo parmi les tireurs susceptibles d’être retenus pour la sélection nationale, les intéressés seront départagés par barrage.

 

 

          Inscriptions aux présélections

 

Les tireurs devront s’inscrire via le site de la FFBT à la présélection qui se déroule dans leur zone de rattachement. Le nombre de participants par sélection sera limité à 160 tireurs.

Dans le cas où le nombre maximum d’engagés serait atteint dans la zone dont il dépend, et dans ce cas exclusivement, le compétiteur aura la possibilité de s’inscrire dans l’autre zone en fonction des disponibilités.

Attention, les présélections sont obligatoires pour toutes les catégories.

 

 

          Qualifications et inscriptions à la sélection nationale

 

La sélection nationale sera organisée en 3 jours.

 

Suite aux présélections, 220 tireurs seront retenus pour participer à la sélection nationale, au prorata du nombre de compétiteurs par zone et par catégorie.

Ces tireurs devront alors, impérativement, confirmer leur inscription pour cette compétition dans les délais prévus. Passé la date de forclusion, le bénéfice de la qualification sera perdu.

 

Les places disponibles seront alors accessibles (dans la limites de 220 engagés) dans un premier temps aux ex-æquos des présélections qui n’avaient pas été retenus suite aux barrages puis à tous les autres tireurs qui eux seront classés « hors-concours ». 


Pour voir ou imprimer la carte de zone pour le DTL.


Aller dans téléchargement ou cliquer sur le lien ci-dessous.


http://www.ffbt.asso.fr/files/download/CARTE-ZONES-DTL.pdf

jeudi 11 décembre

DU NOUVEAU POUR LES COMPETITIONS CORPORATIVES EN 2015

CORPO 2015


Lors de sa réunion du 27 novembre dernier, le Comité Directeur a souhaité redynamiser les compétitions corporatives nationales dont la participation est en baisse depuis quelques années.

Aussi, il a été décidé les changements suivants pour la saison 2015 :

-        Les championnats de France corporatifs se dérouleront dorénavant simultanément aux championnats de France fédéraux.

Les disciplines concernées sont le Parcours de Chasse, la Fosse Universelle et, nouveauté 2015, le Compak Sporting et le DTL

Les compétitions seront donc tirées en 200 plateaux en 3 jours sauf pour la Fosse Universelle qui se déroulera en 4 jours.

 

-        Le classement corporatif sera établi uniquement par équipe.

Celles-ci seront composées de 3 tireurs (au lieu de 4 en 2014) répondant aux conditions des règlements corporatifs.

En individuel, les tireurs seront classés dans leurs catégories et séries respectives au même titre que l’ensemble des tireurs de la compétition.

Les tireurs « corpo » ne pourront intégrer une équipe de club non corporatif mais ils ont la possibilité de concourir en équipes de ligues.

 

-        En conséquence, les tireurs corporatifs souhaitant participer aux championnats de France devront désormais obligatoirement participer aux championnats de ligue de la discipline concernée.

 

 

La Commission Nationale Sportive Corporative

Gérard BRANLY

jeudi 27 mars

INFORMATIONS FÉDÉRALE-Droit de rénumération

 

INFORMATIONS FEDERALES
DROIT DE REMUNERATION DES TIREURS QUI DISPENSENT DES COURS DE TIR
LA FFBT est très souvent interrogée sur la légitimité de tireurs qui mettent en avant leur savoir-faire, leurs titres ou médailles gagnées à l’échelon National ou International et qui donnent des cours contre rémunération.
Il est important de connaitre la réglementation
suivante :
INFORMATIONS FEDERALES……..
INFOS…. INFOS…. INFOS……INFOS…..FEDERALES….FEDERALES…..FEDERALES……FEDERALES… 

INFORMATIONS FEDERALES


DROIT DE REMUNERATION DES TIREURS QUI DISPENSENT DES COURS DE TIR


LA FFBT est très souvent interrogée sur la légitimité de tireurs qui mettent en avant leur savoir-faire, leurs titres ou médailles gagnées à l’échelon National ou International et qui donnent des cours contre rémunération.

Il est important de connaitre la réglementation


suivante :   Pour lire la suite cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://www.ffbt.asso.fr/files/download/INFO-FEDERALE.pdf

 

  

 

 

mercredi 18 décembre

RASSEMBLEMENT ET RECYCLAGE DES ARBITRES NATIONAUX ET INTERNATIONAUX

C’est dans un excellent climat d’amitié et de convivialité que 96 de nos arbitres sur les 118 invités se sont retrouvés  le 30 novembre 2013 à ORLEANS-LA-SOURCE pour participer à la journée annuelle de recyclage du corps arbitral.

 

On comptait également parmi les présents, le Président Denis JULIEN et plusieurs membres du Comité Directeur, Lucien ROYNEL, Jean-François MORESTAIN, Dominique LEMONNIER et Benoît BARTHE, qui sont intervenus pendant cette réunion de travail et d'échanges.

 

En fin de séminaire, nos arbitres ont eu la surprise de se voir distribuer pour la prochaine saison un nouvel équipement, une parka chaude et imperméable d’hiver. En effet, la FFBT souhaite qu’ils puissent exercer leurs fonctions dans les meilleures conditions possibles.  

 

C’est avec grand plaisir que nos hommes et femmes "en rouge" se sont retrouvés et qu’ils  ont partagé et dégusté avec modération la coupe de l'amitié offerte par notre partenaire FFBT, les Champagnes LAURENTI.

 

vendredi 06 septembre

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Pour voir, lire ou imprimer cliqué sur le lien ci-dessous

http://www.ffbt.asso.fr/files/download/CP-Ry-forme-d-une-nouvelle-ry-glementation-des-armes.pdf

vendredi 06 septembre

NOUVELLE RÉGLEMENTATION DES ARMES SEPTEMBRE 2013

 

COMITE GUILLAUME TELL


Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 5 septembre 2013 

Armes et sécurité publique : Une loi, des décrets et des arrêtés qui ne se trompent pas de cible


Le 6 septembre 2013, tous les décrets et arrêtés d’application de la loi du 6 mars 2012 relative à

l’établissement d’un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif seront publiés et

applicables.


Le Comité Guillaume Tell, qui représente les 2 millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu tient à

souligner que pour la première fois depuis 30 ans, le gouvernement et le Parlement ne se sont

pas trompés de cible à l’occasion de cette réforme globale sur les armes.


e Tell, le ministère de l’Intérieur et avec les députés et les sénateurs de gauche et de droite, les

chasseurs, les tireurs sportifs, les amateurs de ball-trap, les collectionneurs, les armuriers et les

fabricants sont en droit d’être satisfaits, car ils ont été écoutés et entendus.


Même s’il n’a pas obtenu gain de cause sur toutes ses revendications, le Comité reconnaît que la

concertation permanente avec le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, son Cabinet et ses services

a conduit à des décrets et arrêtés équilibrés qui garantissent la sécurité publique, tout en

respectant les droits légitimes des utilisateurs légaux d’armes à feu.


Votée à la quasi-unanimité en février 2012, la loi comporte un volet pénal qui renforce de façon

drastique la lutte contre les trafics d’armes et sanctionne de peines très lourdes ceux qui

détiennent illégalement des d’armes à feu. Le Comité était favorable à ce durcissement de la

réglementation afin que les forces de police et de gendarmerie et la justice puissent lutter plus

efficacement contre la prolifération des armes de guerre utilisées par les délinquants.


Par ailleurs, les décrets et arrêtés qui seront applicables dès le 6 septembre 2013 ont le mérite

de clarifier et de simplifier la vie des détenteurs légaux d’armes à feu, en passant de 8 à 4

catégories et en supprimant les contraintes inutiles.


Les chasseurs, les tireurs sportifs et les collectionneurs vont enfin bénéficier d’une plus grande

facilité dans la pratique de leurs activités de loisirs, tout en conservant un haut niveau de sécurité

en matière de détention, de transport et d’utilisation des armes à feu.


Le Comité Guillaume Tell considère cette réforme comme exemplaire, car elle associe sécurité

publique, lutte contre les trafics et respect des utilisateurs légaux d’armes à feu. 


Par ailleurs, elle permet la transposition en droit français de la directive européenne sur les armes

à feu modifiée en 2008.


En accord avec le ministère de l’Intérieur, le Comité et ses 6 organisations membres vont

conduire au cours des prochains mois une vaste campagne d’information auprès des 2 millions

d’utilisateurs légaux d’armes à feu afin que cette réforme puisse s’appliquer au plus vite dans les

meilleures conditions.


Pour tout contact :  

 

Thierry Coste - 06 80 87 77 05 

 

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell 

 

E-mail : thierry.coste@accesyst.com


  

NB : Le Comité Guillaume Tell regroupe, depuis 13 ans, la Fédération Nationale des Chasseurs

(FNC) présidée par Bernard Baudin, la Fédération Française de Tir (FFTir) présidée par Philippe

Crochard, la Fédération Française de Ball-trap (FFBT) présidée par Denis Julien, l’Association

Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d'Armes (ANTAC) présidée par

Eric Bondoux, la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) présidée

par Yves Gollety et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes,

Munitions, Equipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM) présidée par

Dominique Billot. 

mardi 06 août

ANNULATION DU CHAMPIONNAT DE FRANCE 2013 DE SANGLIER COURANT

 

 

En raison du trop faible nombre d'engagés au championnat de France de Sanglier Courant initialement prévu le dimanche 25 août 2013 au BTC de Margnat et afin de ne pas déprécier le titre de champion de France pour les disciplines de ball-trap dont la FFBT a délégation, nous avons le regret de vous informer de l'annulation de cette compétition.

 

Le  Comité Directeur souhaite présenter ses excuses aux compétiteurs déjà inscrits et au Président Jean-Marie PARELON et toute son équipe qui s'étaient déjà beaucoup investis pour vous assurer le meilleur accueil.

 

Soyez persuadé que nous continuerons nos efforts pour promouvoir cette discipline et nous vous donnons  rendez-vous en 2014 pour un grand prix de France.

 

                                                                               Le Comité Directeur FFBT

vendredi 07 juin

RAPPEL DEROGATION

Championnat de France de Parcours de Chasse, de Compak Sporting, de Fosse Universelle et DTL.


L’inscription à l’une de ces compétitions est conditionnée par la participation effective au championnat de ligue de la discipline correspondante.


AUCUNE DEROGATION NE SERA ACCORDEE


même pour motif médical


sauf pour  les collaborateurs de nos partenaires retenus par des obligations professionnels sur présentation d’un justificatif. 

jeudi 30 mai

RÈGLEMENT ENGLISH SPORTING

Pour consulter ou imprimer le réglement de la discipline English Sporting voir dans Téléchargement ou Cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.ffbt.asso.fr/files/download/Ry-glement-English-Sporting.pdf

jeudi 30 mai

RELANCE POUR LA CONSULTATION EUROPEENNE

Chers amis,
 
Il y a quelques semaines, nous avons attiré votre attention, celles de vos membres et de vos amis, sur la nécessité de participer individuellement et en nombre à la consultation européenne sur les armes qui est en cours et qui se termine le 17 juin 2013 (voir pièces jointes rubrique téléchargement).


Il nous semble utile de vous demander de relancer vos adhérents et vos amis afin que l’on obtienne une participation maximum d’opposants à toute modification de la directive européenne sur les armes, dont la transposition sera effective en France à l’automne.

 
Merci d’effectuer une relance, la plus large possible, pour motiver ceux qui n’auraient pas encore répondu et sensibiliser d’autres utilisateurs légaux d’armes à feu.


Cordialement,


Denis JULIEN

vendredi 24 mai

ALERTE VIGILANCE

 

Un fusil  Browning B25 n° 25009/S4 spécial fosse (bois clair) appartenant à M. Denis MARTIN a été dérobé le samedi 11 mai 2013 sur le stand du BTC JUMIEGEOIS (76).


Soyons solidaires en étant très attentif à toutes transactions concernant ce type d’arme.


Vous pouvez contacter M. Denis MARTIN par mail : tatankavokom@yahoo.fr ou par téléphone : 02.35.05.16.77

Merci de votre vigilance.

jeudi 16 mai

Consultation de la Commission Européenne sur les armes à feu MOBILISONS NOUS !

La Commission Européenne lance une consultation publique sur « une approche commune en vue de réduire les dommages dus à l'usage criminel d’armes à feu dans l'UE » dont l’objectif est d’obtenir une certaine légitimité du grand public afin de rendre plus restrictives les présentes règlementations européennes relatives à l’acquisition et la possession légales d’armes à feu civiles.

 

On s’attend à ce que des organisations et individus idéologiquement opposés aux armes à feu, à la chasse et au tir répondent en masse à cette consultation.

C’est pourquoi, il est essentiel que chacun de nous répondent à cette consultation et encouragent les autres licenciés à faire de même.

 

Si la majorité des réponses à cette consultation ne montre aucun support pour de nouvelles restrictions ou pour une action de l’UE sur les règlements relatifs aux armes à feu, il sera difficile pour la Commission d’utiliser l’opinion public comme excuse pour ré-ouvrir la Directive Armes à feu.

 

Aussi, pour contrer le risque que représente ce type de consultation, nous vous demandons d’être très actifs et nous vous incitons à répondre avec une formule unique, celle de l’option 1.

 

Le communiqué du Comité Guillaume Tell ainsi que le mode d’emploi et les consignes concernant ce questionnaire figurent dans la rubrique téléchargement.

 

La clôture de la consultation est prévue le 17 Juin prochain.

 

 

Annexe- mode d'emploi Consultation ARMES

Cliquer sur le lien ci-dessous


http://www.ffbt.asso.fr/files/download/consulation-europy-enne-consignes-questionnaire.pdf

 

Réponse à consultation-Armes à feu

Cliquer sur le lien ci-dessous 

 

http://www.ffbt.asso.fr/files/download/communiquy-Guillaume-Tell-consulation-europy-enne.pdf

vendredi 12 avril

INFO CS CONSTITUTION DES EQUIPES DE FRANCE

Sur proposition de la Commission Sportive Nationale Parcours de Chasse/Compak Sporting et suite à l’approbation en date du 15 novembre 2012 du Comité Directeur Fédéral, la méthode de sélection des tireurs retenus pour le collectif France de Compak Sporting a été modifiée.

 

Pour cette discipline, en vue de la constitution des équipes de France et suite à la sélection nationale, une compétition spécifique réservée aux tireurs Clubs France 2013 de Compak Sporting aura lieu les 27 et 28 avril prochain sur le stand du Chêne Rond (Coullons).

En cas de non participation, le tireur ne pourra être retenu en équipe de France.

 

Cette compétition se déroulera en 2 jours sur 150 plateaux et donnera lieu à une intervention de sensibilisation du préparateur mental, Christian NICOLAÏ.

Les scores obtenus seront cumulés avec ceux de la sélection nationale.

 

PRIX DE L'ENGAGEMENT: 64 € comprenant 150 plateaux et le repas du dimanche midi, qui sera pris en commun. (La totalité de cet engagement est reversé au club).

 

Les feuilles d'engagement seront distribuées lors de la remise des écussons Club France et seront à redonner immédiatement accompagnées du règlement (ceci, en raison du délai très court qui nous est imparti).

 

Pour les participants à ce stage, présence obligatoire le samedi 27 Avril à 8h30 au Stand du Chêne Rond.

 

 

 Les Présidents de la Commission Nationale

Sportive Parcours de Chasse - Compak Sporting

Dominique LEMONNIER, Sylvain MANSARD

 

mercredi 13 mars

ELECTIONS FEDERALES DU 09 MARS 2013

Pour l’élection du nouveau Comité Directeur de la FFBT, 2 listes étaient en lice :

 

« Notre expérience, votre confiance, évoluons ensemble» conduite par Denis JULIEN (Président sortant)


« Le Ball-Trap Autrement » conduite par Jean-Pierre HEBRARD.

 

Inscrits :                                  1143 voix

Présents et représentés :       827 voix

Exprimés :                              823 voix

Quotient électoral :                 68,58

 

 

La liste « Notre expérience, votre confiance, évoluons ensemble» a recueilli 711 voix (soit 86,4 % des suffrages) soit 23 sièges au Comité Directeur.


La liste « Le Ball-Trap Autrement » obtient 112 voix (soit 13,6 % des suffrages) soit 1 siège.

 

Le Comité Directeur nouvellement élu a ensuite plébiscité Denis JULIEN à la présidence de la Fédération Française de Ball-Trap ; celui-ci étant élu à l’unanimité des 24 membres.

 

Ont été également élus :

 

Jean-Michel MOUTOUFIS

Dominique LEMONNIER

Sylvain MANSARD

Sandrine CLEMENT

Lucien ROYNEL

Gérard BRANLY

Alain HAMON

Michel ALVES

Stéphanie DE LA ROSA

Patrick GUYONNET

Marc VOUAUX

Jean-François MORESTAIN

Maurice BOUTIN

Jean-François LOYEN

Benoit BARTHE

William CAPE

Patrick RUSSO

Benjamin TRANCHANT

Jean-Louis MEUNIER

Pascal CAMBIER

Patrick GOLDSCHEIDER

Roland BELLEGARDE          de la liste « Notre expérience, votre confiance, évoluons ensemble »

Jean-Pierre HEBRARD          de la liste « Le Ball-Trap Autrement »

vendredi 15 février

Comité Guillaume Tell

 

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 12 février 2013

 

Réforme Armes : un décret très positif après 9 mois d’intenses négociations

 

Le Comité Guillaume Tell se félicite de la fin des négociations sur le décret d’application de la loi relative au contrôle des armes moderne, simplifié et préventif, votée à la quasi-unanimité à l’Assemblée et au Sénat en février 2012.

 

Après 9 mois d’une intense concertation exclusive entre le Comité Guillaume Tell et le ministère de l’Intérieur, les textes réglementaires ont fait l’objet d’un compromis très positif pour l’ensemble des utilisateurs légaux d’armes à feu.

 

Pour des raisons d’efficacité, le Comité Guillaume Tell a attendu d’avoir un accord complet avec le ministère de l’Intérieur avant de communiquer. A ce stade, le projet de décret est arrêté définitivement et va faire l’objet d’un examen détaillé par le Secrétariat général du gouvernement. Il sera alors soumis à l’avis du Conseil d’Etat, vers le 15 mars 2013. Le calendrier attendu est une publication du décret au Journal Officiel début septembre 2013 avec application immédiate.

 

Les présidents des six organisations membres du Comité Guillaume Tell se réjouissent de l’équilibre de cette loi et de ce décret qui confortent les droits des utilisateurs légaux, tout en renforçant le volet répressif contre les trafiquants et les délinquants.

 

Pour le Comité Guillaume Tell, ce décret répond dans l’ensemble aux attentes des chasseurs, des tireurs sportifs, des passionnés de ball-trap, des collectionneurs, des armuriers et des fabricants. Il va permettre l’accès à de nouveaux calibres, notamment pour la chasse, et va clarifier et simplifier les procédures pour tous les utilisateurs légaux. C’est une excellente avancée qui a fait l’objet d’un dialogue permanent et constructif avec le ministère de l’Intérieur, du Cabinet du ministre à la Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques (DLPAJ).

 

Le projet de décret élaboré avec le Comité Guillaume Tell fait l’objet d’une diffusion pour information auprès des parlementaires et des organisations qui en ont fait la demande. Le temps de la concertation est maintenant clos avec les pouvoirs publics.

 

Dès à présent, le Comité Guillaume Tell et le ministère de l’Intérieur ouvrent deux autres chantiers, l’un concernant la rédaction des nombreux arrêtés d’application de ce décret, et l’autre concernant la communication. Ce dernier point est prioritaire, car les deux millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu doivent être informés individuellement de leurs nouveaux droits et de leurs devoirs dès la parution du décret, tout comme les préfectures et les forces de l’ordre.

 

Cette loi et ce décret sont un véritable compromis entre la rigueur et la responsabilité nécessitées par l’usage des armes et la simplification des démarches nécessaires pour les utilisateurs légaux. Nous pensons ainsi avoir répondu, au mieux, aux  souhaits et aux aspirations de tous les utilisateurs qui nous ont investis de leur confiance.

 

Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05

Secrétaire général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com

 

NB : Le Comité Guillaume Tell regroupe, depuis 13 ans, la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) présidée par Bernard Baudin, la Fédération Française de Tir (FFTir) présidée par Philippe Crochard, la Fédération Française de Ball-trap (FFBT) présidée par Denis Julien, l’Association Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d'Armes (ANTAC) présidée par Eric Bondoux, la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) présidée par Yves Gollety et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes, Munitions, Equipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM) présidée par Dominique Billot.

mercredi 28 novembre

INTERVIEW DU PRESIDENT DENIS JULIEN

BTM : Tout d'abord, Président, merci d'avoir accepté de répondre à mes questions ; je souhaiterais,  si vous m'y autorisez aborder tous les sujets concernant votre sport et me faire l'écho pertinent des nombreuses interrogations des tireurs que j'ai l'occasion de rencontrer lors de mes reportages.

 

DJ : Vous savez, je suis Président d'une Fédération sportive et non pas un homme politique rompu à l'art d'éluder les questions embarrassantes ! Je n'ai aucune raison de ne pas répondre honnêtement à vos sollicitations et c'est sans réserve que nous pouvons commencer cet entretien.


BTM : L'année 2011 s'est avérée une année plutôt intéressante pour votre fédération au niveau sportif, quelle est votre analyse sur les performances de vos tireurs ?


DJ : Effectivement, 2011 restera un millésime d'exception pour la FFBT. J'aimerai connaître beaucoup d'autres années comme celle-ci... Nous avons vu émerger de nouveaux grands champions qui ont signé là une page de l'histoire fédérale. Le Comité Directeur et moi-même sommes très fiers d'eux et je tiens encore à les féliciter. Espérons que 2012 nous apportera autant de satisfaction.


BTM : Comment selon vous se sont déroulés les championnats nationaux pour cette saison 2012 ?

 

DJ : Je voudrais tout d’abord faire un petit aparté et revenir sur le championnat de France de Parcours de Chasse 2011. Cette compétition qui se déroulait sur 4 jours avec tous les frais et inconvénients inhérents a subi la concurrence du championnat du monde d’Orville prévu 15 jours plus tard. Le manque de participation et l’insatisfaction des tireurs nous ont contraints à remettre en question les principes d’organisation de ce championnat.


BTM : Effectivement, lors de votre discours de clôture à Saint Lambert, vous aviez annoncé un retour à la compétition sur 3 jours en 2012. Pourquoi ce brusque retour en arrière ?


DJ : En 2008 et 2009, l’organisation de ces compétitions sur seulement 4 lignes de tir nous avait contraints à refuser l'inscription d'un grand nombre de tireurs générant ainsi un fort mécontentement. Il faut avoir à l'esprit, que pour beaucoup d'entre nous, la participation aux « France » est l'objectif de la saison !

Dans un premier temps, la commission sportive avait opté pour une compétition sur 4 jours permettant ainsi d’accueillir plus de participants.

Mais il faut savoir tirer des enseignements de ces échecs. Un championnat sur 4 jours est trop long. Nous avons donc décidé de revenir à une formule qui nous avait donné satisfaction : une organisation de tir de 8 lignes sur une durée de 3 jours seulement.

Restait à convaincre les stands susceptibles de nous suivre sachant que les contraintes techniques, pratiques et financières sont importantes.

Le club de la Cerisaille et la famille DULARY nous ont permis de tester ce nouveau cahier des charges lors de la 1ère présélection qui s'est avérée un grand succès. La satisfaction des tireurs  qui ont participé au championnat de France de Signes corrobore notre décision.


BTM : Effectivement, de l'avis de tous, le plaisir de tirer sur 8 lignes de tir est tout autre ; alors pourquoi avoir accepté lors de votre précédent mandat des championnats de Parcours de Chasse sur 4 lignes ?


DJ : (rires!) C'est le poids de l'histoire !


BTM : Ce n'est pas une réponse, Président ! Précisez votre pensée s'il vous plait !


DJ : En fait, il y a quelques années, les responsables de la Commission technique avaient persuadé le Comité Directeur que les championnats de France sur 4 lignes auraient pour avantage de permettre à un plus grand nombre de stands de postuler à l'organisation offrant ainsi plus de diversité aux tireurs. Soit, cette idée était louable mais il s'en est suivi ce que nous avons connu ces dernières années.

 

BTM : Par contre, j'entends des tireurs se plaindre que le prix de l'engagement était trop élevé, que l'augmentation de tarif était injustifiée. Qu'avez-vous à répondre ?

 

DJ : Vraiment, ces propos m'irritent ! Réfléchissez, une compétition sur 4 lignes mobilise 60 machines avec les équipes techniques en conséquence ainsi que 29 arbitres pendant 4 jours. 8 lignes demandent, en plus de l'ampleur du travail de préparation, 120 appareils avec plus de personnel. La FFBT, elle, doit supporter les frais de secrétariat, la logistique et le dédommagement de 38 arbitres pour encadrer la compétition. Le travail n'est pas le même,  les frais non plus !

 

BTM : Je constate que nous abordons un sujet sensible !

 

DJ : Effectivement, j’aspire à être à l’écoute de tous... et surtout de la critique constructive émanant des dirigeants ou des tireurs. Mais je garde à l’esprit que nos décisions doivent être prises dans l’intérêt général de la FFBT. Dans ce cas,  la Fédération se doit d’allouer aux organisateurs une redevance digne des efforts fournis pour offrir à nos licenciés une compétition de qualité. Le tireur, lui, économise sur ses frais d'hébergement et de restauration ainsi que sur ses jours de congés, chacun  y trouve donc son compte !

 

BTM : Pourtant, les compétitions rapportent de l’argent à la FFBT ?

 

DJ : Vous le savez, je diffuse tous les ans en début d'année, le résultat des compétitions nationales. Reprenez Ball-Trap Magazine de mars et vous verrez que nos  championnats de France 2011 ont tous été déficitaires. Faut-il faire perdurer cette situation sans réagir ? Pour 2012, l’augmentation de 15 % ne concernait que les compétitions se déroulant sur 8 lignes.

 

BTM : Vous évoquez l'intérêt général, pourtant on me rapporte souvent que les décisions prises par les dirigeants de la FFBT sont la conséquence d'intérêts particuliers;

 

DJ : (rires !!) Là, vous me provoquez !

 

BTM : Pas du tout, Président, beaucoup d'adhérents  pensent que les dirigeants sont rémunérés. Pouvez-vous nous faire connaître les avantages liés à cette fonction ?

 

DJ : Comme je le répète à chaque Assemblée Générale fédérale et à chaque fois que j'en ai l'occasion, aucun dirigeant de la FFBT y compris le Président n'est rémunéré et ceci depuis mon premier mandat en 2001. Nous sommes tous des bénévoles à l'état pur. Et pourtant, croyez-moi, gérer la FFBT est un travail à temps complet pour le Président. Les gens qui m'entourent travaillent et donnent de leur temps juste par passion. Nous sommes simplement défrayés pour l'exercice de nos différentes missions comme nos amis les arbitres par exemple.

 

BTM : Pourtant la question de la rétribution a été évoquée à plusieurs reprises, elle a même été prévue dans les statuts.

 

DJ : Effectivement, nos statuts mentionnaient cette possibilité. Non seulement, nous n'avons jamais mis cette faculté en application, mais en 2011, j'ai proposé au Comité Directeur, qui l'a accepté, d'amender cet article.  Il faut que nos licenciés soient conscients que le jour où le Président sera rémunéré, les autres membres du Bureau voudront également l'être ce qui sera source de conflits et discordes. Une telle décision aurait pour conséquence l’appauvrissement de notre Fédération. Nos budgets restent restreints et ne supportent aucun errement.

 

BTM : Vous faites état de budgets restreints ; alors pourquoi cet achat de nouveaux bureaux ?

 

DJ : C’est très simple. Voyez-vous, dans la vie, il y a des opportunités qui ne se présentent qu'une fois et c'est ce qui s'est passé avec cet espace de plus de 200 m2 sur le même palier que le siège fédéral. Après avoir négocié un prix très intéressant, il aurait vraiment été stupide de laisser passer cette affaire alors que nous manquions de place. L'Assemblée Générale convoquée à cet effet a d’ailleurs approuvé notre proposition. Nous avons également été fortement encouragés par le Ministère lors de la présentation de ce projet.

 

BTM : Pourtant, certains adhérents pensent que la FFBT capitalise avec l'argent des tireurs. Que répondez-vous à de telles insinuations ?

 

DJ : Encore une fois, je suis attristé par de tels propos sans fondement ! La critique est si facile... Je veux juste rappeler qu'en 2001, lorsque j'ai accepté la présidence fédérale, la FFBT était alors sérieusement endettée et je n'ai vu personne venir à son secours. Avec les élus qui se sont succédé autour de moi,  la somme d'efforts que nous avons déployé pour redresser cette situation mérite le respect, et non le dénigrement systématique de certains de nos détracteurs.

Je peux admettre les reproches et les divergences de points de vue sur les orientations et les choix de développement faits par les dirigeants fédéraux. Mais je ne peux laisser dire que la FFBT capitalise en des termes péjoratifs. Je peux affirmer aujourd'hui que l'entreprise FFBT ne s'est jamais aussi bien portée. Ses membres devraient être fiers que leurs élus pérennisent leur Fédération et leur sport. Nous avons même réussi à gagner la confiance des industriels des armes et des munitions pourtant très réticents les premières années.

 

BTM : Président, corrigez-moi si je me trompe, mais la FFBT n'est pas une entreprise ?

 

DJ : Vous avez raison, mais volontairement j'ai choisi de gérer la Fédération  avec la même rigueur et le même esprit qu'une entreprise. Croyez-moi, nous avons galéré pour bâtir une trésorerie saine, pour devenir autonome sans altérer le fonctionnement sportif. Aujourd'hui, la FFBT est en bonne santé, mais le monde traverse une crise financière majeure et il nous faut garder les pieds sur terre. Il faut donc prévoir et nous prémunir contre le pire, afin d'éviter de grandes déconvenues.

Je le répète, la gestion fédérale est transparente, et nos bilans annuels sont le reflet de notre constance.

 

BTM : Nous avons parlé du Parcours de Chasse, mais qu'en est-il des autres disciplines ?

 

DJ : Nous sommes très satisfaits de l'évolution du DTL depuis quelques années, les compétitions attirent un grand nombre de participants et l'ambiance est toujours très conviviale. Le Compak Sporting et la Fosse Universelle sont également des disciplines qui  évoluent bien tant au niveau du nombre de pratiquants que des résultats. Par contre, le Tir aux Hélices et le Sanglier Courant ne rencontrent toujours pas le succès escompté et nous restons interrogatifs sur leur développement.

Les tireurs doivent savoir que nous traitons toutes les disciplines majeures de manière égalitaire. Chaque licencié doit pouvoir prendre du plaisir en pratiquant la discipline de son choix. Même si nos champions sont la vitrine de notre sport, nous ne devons jamais oublier nos adhérents loisirs et occasionnels ainsi que l’ensemble de nos compétiteurs départementaux et régionaux qui sont par leur présence dans nos clubs et nos compétitions l'essence de notre système. J'ai pour eux le même respect que pour les tireurs reconnus.

 

BTM : Oui, mais ceux-là ne rapportent pas de médailles à la FFBT !

 

DJ : C'est vrai, cependant, ils contribuent largement au fonctionnement de notre système fédéral et par conséquence aux médailles de nos champions. Le coût de leur licence n'est pas différent de celui des compétiteurs.

 

 

BTM : Pourtant, il se dit que le Ministère finance les médailles gagnées à l'international. Votre intérêt n'est-il pas de favoriser l'élite de nos tireurs ?

 

DJ : Depuis des années j'entends dire même par nos propres tireurs ou leur entourage que nous vendons les médailles à notre ministère. Et depuis des années, je dis que c'est faux ! Que nos champions gagnent beaucoup ou peu de médailles, la subvention ministérielle n'en sera nullement impactée. La preuve, bien que 2011 fut une année exceptionnelle, le ministère nous a informé d'une baisse de 8,5 % de notre subvention pour 2012, conjoncture oblige. Et soyons lucides, ce n'est que le début des restrictions budgétaires.

Quand nous envoyons une prime d'encouragement à nos tireurs méritants, nous le faisons sur nos fonds propres.

Il n'y a aucun secret, la subvention ministérielle s'élève à 104 900 €. Comment voulez vous faire voyager nos équipes nationales à travers le monde avec un tel budget, si ce n'est par notre autofinancement et par le soutien de nos partenaires.

 

BTM : Sur les diverses compétions, on vous voit toujours très proche des arbitres que vous semblez protéger, pourquoi ?

 

DJ : Les arbitres n'ont pas besoin d'être protégés. Ils assument pleinement leur responsabilité de directeur des tirs pour laquelle ils ont été formés. J'ai beaucoup de respect pour ces hommes et ces femmes qui exercent bénévolement cette fonction ingrate avec des conflits parfois difficiles à gérer. Leurs journées sont parfois longues et les conditions climatiques difficiles. Ajouter à cela  les remarques et la nervosité de certains tireurs...

A ce titre, ils méritent attention, considération et respect. Ils sont indispensables à notre système, nous ne pouvons nous passer d'eux.

 

BTM : Considérez-vous que l'arbitre a toujours raison ?

 

DJ : Non, je n'ai jamais dit cela ! Mais les erreurs d'arbitrage et leurs conséquences font partie intégrante de tous les sports. Les arbitres sont des êtres humains et ne sont donc pas infaillibles, ce n'est pour autant qu'il faut les discréditer. Je le dis souvent, je suis très fier du corps arbitral français qui comme nos champions est une vitrine de l'image de notre Fédération.

 

BTM : Ne sont-ils pas trop nombreux sur les compétitions générant ainsi des coûts importants ?

 

DJ : Vous savez, nous avons déjà réduit le nombre d'arbitres sur le terrain, mais il nous faut tenir compte de la pénibilité de leur charge. Une attention soutenue ne peut être demandée pendant 8 ou 10 heures d'affilée. D'ailleurs, si la fonction d'arbitre était aussi simple que certains le laissent entendre, il y aurait pléthore de candidats, or c'est loin d'être le cas.

Concernant le coût, effectivement il représente un gros poste dans les dépenses fédérales et pourtant ces frais sont incontournables et justifiés. Nos arbitres sont des bénévoles qui ne sont que défrayés de leurs kilomètres. Nous leur assurons comme il convient une restauration et un hébergement de qualité. Vous serez d'accord avec moi pour dire que c'est bien là le minimum que nous pouvons faire pour eux.  J'ai beaucoup voyagé et je peux vous certifier que les arbitres français n'ont rien à envier aux autres nations.

 

BTM : Ne peut-on pas alors envisager la professionnalisation de l'arbitrage à la FFBT ?

 

DJ : C'est un sujet de réflexion qui est régulièrement abordé avec le Président de la commission d'arbitrage. Partir du postulat que nos arbitres seraient imparfaits parce qu'ils ne sont pas payés constitue à mon avis un raccourci caricatural. Je ne suis pas persuadé que le salariat de nos arbitres améliorerait la qualité de la prestation. Par contre ce dont je suis sûr, c'est que le financement et les charges sociales inhérentes plomberaient encore plus le coût de nos compétitions. D'autre part, nos arbitres ne seraient pas forcément d'accord pour percevoir un revenu supplémentaire qui serait obligatoirement déclaré donc fiscalisé.

 

BTM : Alors comment rendre encore plus performant l’arbitrage et susciter de nouvelles vocations ?

 

DJ : L'amélioration de l'arbitrage est un sujet sérieux, et bien que le corps arbitral ait fait de réels progrès depuis plusieurs années, il nous reste dans ce domaine du chemin à parcourir. Je crois qu'il serait déplacé de considérer que la solution miracle existe, que les difficultés peuvent être réglées en trois phrases tonitruantes à la sortie d'un pas de tir. 

Alors, nous travaillons avec eux à l'amélioration de leur fonction et de leurs conditions de travail. Nos arbitres sont formés, encadrés et leur «carrière» règlementée par un cahier des charges précisant les conditions et les aptitudes demandées pour exercer et évoluer.

Il faut être conscient que la commission d'arbitrage est l'une des plus difficiles à gérer, la gestion du bénévolat n'est pas chose aisée.

 

 

BTM : Maintenant Président, pouvons nous aborder le sujet des stands et clubs FFBT ? Leur nombre est-il en régression ?

 

DJ : Pas du tout, le nombre de nos stands reste stable. Je suis très fier de la mise en place de notre action « défense des stands » qui date du début de ma première mandature. Je regrette simplement que mes prédécesseurs n'aient pas eu la même volonté car de nombreux sites ont été fermés et sont définitivement perdus pour notre sport avec les dommages collatéraux que cela entraîne. Mais le passé est ce qu'il est, nous nous devons maintenant d’être présents auprès des clubs qui rencontrent des difficultés. Les anti-bruits, les anti-plombs et anti-tout sont de plus en plus nombreux. Sachez que nos relevés d'émergence et nos préconisations en terme environnemental sont reconnus par les tribunaux. Nous récoltons actuellement les fruits du travail de notre ami Mario VALERI qui s'est battu pendant plusieurs années à mes côtés pour faire modifier le décret sur le bruit et qui a formé nos techniciens actuels. C'est avec l'effort de solidarité de nos licenciés que toutes ces interventions ont été rendues possibles. Peu de clubs ont la trésorerie suffisante pour faire face aux frais importants générés par les procédures et autres expertises judiciaires souvent très longues et surtout très coûteuses.

 

BTM : Avez-vous l'impression que les stands reconnaissent et apprécient ce que la  FFBT fait pour défendre ses structures ?

 

DJ : Oui, sans hésitation ! Chaque dirigeant a compris que les difficultés rencontrées aujourd'hui par un voisin peuvent demain être siennes. Nos 575 clubs sont la quintessence de notre système fédéral. Qu'ils soient entièrement bénévoles ou professionnels, les défendre est une priorité de notre Fédération. Je suis très admiratif du travail qu'ils font. Ils accueillent les tireurs, favorisent la pratique de nos diverses disciplines, contribuent à la formation et à l'émergence de nos champions. Nous nous devons de tout faire pour les garder et les aider à se développer.

 

BTM : Vous n'avez pas encore parlé des ligues et des comités départementaux ?

 

DJ : Effectivement, ces organes décentralisés ont une importance essentielle dans notre organisation. Leurs élus contribuent à la bonne marche fédérale. Ils sont, dans leur région ou département, les ambassadeurs de la Fédération dont ils sont statutairement solidaires et dépendants. Nous sommes très respectueux du travail administratif et sportif qu'ils fournissent. Nous essayons de rester attentifs à leurs besoins et à leurs demandes.

 

BTM : Président, nous avons beaucoup parlé de l'existant. Mais avez-vous des projets pour l'avenir de la FFBT et quels sont-ils ?

 

DJ : Heureusement que j'ai des projets ! Lorsqu'on préside aux destinées de 21835 licenciés, il faut toujours avoir des projets pour pérenniser et de développer notre sport et notre Fédération. Ces projets se doivent d’être ambitieux mais pas démesurés.

 

BTM : Pouvez-vous m'en dire plus, être plus précis ?

 

DJ : Tout d'abord il nous faut faire encore plus pour les jeunes, pour les attirer dans nos stands, les fidéliser, les former et les soutenir. Chaque échelon de notre système a son rôle à jouer, les clubs pour la formation et la détection, la fédération, les ligues et les comités départementaux pour les aides.

 

BTM : Il est vrai que l'attribution de fusils fédéraux à des tireurs cadets et juniors est unanimement applaudie.

 

DJ : Bien sûr, ces 62 fusils sont un plus important sachant que beaucoup de nos jeunes débutent le ball-trap avec un fusil non adapté à leur morphologie. L'acquisition d'une arme est un réel effort financier pour de nombreux parents. Mais il ne faut pas que cette initiative fasse oublier une autre action qui rencontre également un grand succès, les cartouches jeunes.

A ce jour, et depuis la mise en place de cette opération, nous avons contribué à l'achat de 10 500 000 cartouches. Quand je suis arrivé à la Présidence, rien de tel n'existait et maintenant tout cela semble tellement naturel ! Nous intervenons également auprès d’autres publics comme les féminines, les Clubs France et les « handisport » par exemple. Nous voulons dans les mois à venir mettre en œuvre un véritable plan de formation des différents acteurs du Ball-Trap, tireurs mais aussi initiateurs, formateurs, arbitres et également dirigeants.

 

 BTM : A priori, vos interventions sont peu connues ou passent souvent inaperçues. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

 

DJ : vous savez, je connais bien la FFBT, ses points forts et ses points faibles. C'est vrai que la communication est un domaine fédéral défaillant actuellement. Il nous a fallu  repenser complètement ce secteur et trouver les personnes capables de nous aider. C’est maintenant chose faite et vous en verrez les premiers résultats très bientôt.

Il y a beaucoup à faire au sein de la Fédération et rien n'est facile. N'oubliez pas que les dirigeants sont des bénévoles et que notre travail repose sur le volontariat.

 

BTM : Parlez-nous de vos autres projets, Président.

 

DJ : Un autre dossier me tient particulièrement à cœur. Je souhaite créer un centre de formation fédéral où nous pourrions rassembler nos équipes nationales, nos jeunes espoirs pour les entraîner et les préparer aux grands rendez-vous internationaux. C’est un élément incontournable pour la mise en place de notre politique de formation.

 

BTM : Ne deviez-vous pas vous associer à la FFT sur ce projet de stand national à Châteauroux ?

 

DJ : Effectivement, avec la Fédération Française de Tir à l'Arc, nous avions été conviés à visiter le site. Si cette ancienne installation militaire convenait parfaitement aux besoins de la FFT par son espace et les installations déjà présentes, il n'en était pas de même des nôtres. Le terrain qui nous était attribué était plat, mal orienté et le seul espace boisé présent promis à l'abattage. Dommage, je regrette beaucoup. La cohabitation sportive et la mutualisation de certains bâtiments n'avaient pour nos fédérations rien de dérangeant. Je pense même qu’elle aurait été positive et enrichissante pour tous.

La FFBT est donc toujours à la recherche d'un lieu qui pourrait recevoir deux installations de chacune de nos disciplines majeures ainsi que des locaux permettant l'accueil et la formation. Je précise que notre volonté n'est pas de nous substituer aux stands qui eux continueront d'organiser nos compétitions.

 

BTM : Mais comment financeriez-vous ce projet ?

 

DJ : Comme je vous l'ai dit, je travaille sur ce dossier depuis plusieurs années. J'ai déjà soumis cette idée à plusieurs partenaires qui sont prêts à nous suivre et qui me relancent d'ailleurs régulièrement pour sa réalisation ! J'ai également présenté l'idée de ce centre au Ministère qui l'a très bien accueilli.

 

BTM : Effectivement, c'est un projet ambitieux qui répondrait à un véritable besoin du monde du Ball-trap, mais encore ?

 

DJ : Nous étudions également avec le Comité Directeur d'autres pistes et idées réalisables à plus court terme. Je m’efforce actuellement de rassembler des compétences présentes chez nos adhérents pour renforcer les commissions techniques. Nous travaillons également à la reconnaissance de notre pratique sportive et de nos disciplines auprès des instances institutionnelles. Et puis, il nous faudra également mettre en œuvre l'informatisation des licences pour alléger les contraintes administratives à tous les niveaux de notre fonctionnement.

 

BTM : Pour terminer, je voudrais aborder avec vous le sujet qui a été au cœur de beaucoup de conversations cette saison. Je veux parler des prochaines élections fédérales. Que pouvez-vous nous dire ?

 

DJ : Il est vrai qu'apparemment, ce sujet mobilise déjà quelques tireurs et dirigeants. Nous ne sommes pas sans savoir que des candidats se sont déjà déclarés. Pour nous, ce n'est là qu'un fonctionnement démocratique. L'équipe actuelle, que je tiens à remercier vivement pour son investissement et sa disponibilité durant ces 4 années, reste mobilisée et continue de travailler sans défaillir pour préparer la saison 2013 et pour assurer la bonne marche de la FFBT. Je tiens à les associer et partager avec eux la fierté de mon bilan.

 

BTM : Président, merci d'avoir bien voulu répondre à toutes ces questions.

mercredi 24 octobre

INFORMATION DE LA SNAFAM

 

La SNAFAM (Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d'Armes, Munitions et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif) nous informe que l’ISSF renonce à l’idée d’interdire le tir de cartouches de trap  à plombs nickelés pour les compétitions.

jeudi 12 juillet

Information sur une assurance Tous Risques Armes et Accéssoires de Ball-Trap

 

Pour lire l'information, cliquer sur le lien ci-dessous

 

http://ffbt.asso.fr/files/download/Info-assurances-ball-trap.pdf

jeudi 24 mai

DEFENSE DES STANDS, UN NOUVEAU SUCCES !

En février 2009, la municipalité de Varennes Vauzelles avait pris un arrêté de fermeture du stand de l'A.S.A.V. BALL-TRAP qui avait contraint l'association à cesser toute activité.

 

Même s'il a fallu se battre durant 3 ans, la FFBT a réussi à faire casser l'arrêté de fermeture.

 

Le tribunal a tranché, le stand a rouvert ses portes le 5 mai 2012.

 

Nous en sommes très heureux pour les dirigeants de ce club de même que pour tous les tireurs qui y sont licenciés.

jeudi 15 mars

INFORMATION FEDERALE IMPORTANT

 Mesdames, Messieurs


Nous vous informons que la loi sur les armes vient d'être publiée au journal Officiel.


Nous vous invitons à consulter ces documents:


Journal officiel: " loi relative à l'établissement d'un contrôle des armes modernes simplifié et préventif ".


Le Comité GUILLAUME TELL se félicite de ces résultats.

jeudi 02 février

UNE REFORME HISTORIQUE VOTÉE A L'UNANIMITE

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 02 février 2012


Armes à feu : Une réforme historique votée à l’unanimité


Attendue depuis plus de 20 ans par les chasseurs, les tireurs sportifs, les amateurs de ball-trap, les collectionneurs et les armuriers, la réforme concernant la mise en œuvre d’un contrôle des armes, moderne, simplifié et préventif vient enfin d’être votée à l'unanimité hier soir à l’Assemblée nationale en seconde lecture. Un nouveau vote au Sénat est prévu dans les prochains jours.


Le Comité Guillaume Tell qui représente les deux millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu, auprès du Gouvernement et du Parlement, tient à saluer cette réforme historique qui a fait l’objet d’un consensus exceptionnel à l’Assemblée nationale comme au Sénat.


Depuis plus de deux ans, le Comité Guillaume Tell a conduit toutes les négociations avec les ministères de l’Intérieur, de la Défense, de Matignon et de l’Elysée sur ce dossier sensible qui concerne à la fois la sécurité publique, le commerce des armes, la répression contre les trafics et la délinquance, et la simplification de la vie des utilisateurs légaux.


Il en a été de même avec les rapporteurs des Commissions des lois et les porte-parole des principaux groupes politiques au Parlement avec qui le Comité a travaillé de façon permanente avec parfois quelques polémiques légitimes.


Cette proposition de loi des députés Jean-Luc Warsmann, Claude Bodin et Bruno Le Roux a été enrichie de façon significative par les sénateurs Antoine Lefèvre, Jean-Jacques Mirassou et Ladislas Poniatowski. Elle se conclut par un texte équilibré qui répond véritablement aux attentes des utilisateurs légaux d’armes à feu.


Dans le même temps, ce texte durcit de façon considérable les peines contre les délinquants et les trafiquants, avec en complément, la mise en place de fichiers centraux très opérationnels, notamment pour les interdits d’armes. Grâce au climat de confiance qui a prévalu dans les négociations quotidiennes avec le Cabinet du ministre de l’Intérieur, le Comité a pu faire en sorte que l’on ne se trompe pas de cible, y compris sur le volet pénal en accord avec la Chancellerie.


La nouvelle classification en 4 catégories ; armes interdites (A), armes soumises à autorisation (B), armes soumises à déclaration (C), et armes soumises à un simple enregistrement ou libres (D), va lever de nombreuses ambiguïtés notamment pour les tireurs sportifs. Nous avons obtenu l’assurance que dans la rédaction des décrets, toutes les armes utilisées à ce jour par les tireurs sportifs et les collectionneurs seront bien classées en B et en C ou D. La fin du classement par le calibre «dit de guerre » était une forte revendication aujourd’hui satisfaite. La création de la carte du collectionneur est une avancée inespérée pour les passionnés d’armes anciennes qui mettent en valeur ce patrimoine historique. En déplaçant à 1900, pour les armes de collection, et à 1946, pour les matériels de guerre, les collectionneurs vont avoir accès à de nombreuses armes de collection qui leur étaient inaccessibles.


Les chasseurs obtiennent que les règles de transport et de détention de leurs armes de chasse soient totalement clarifiées compte tenu des usages particuliers liés à la chasse, sans aucune contrainte nouvelle. Le simple enregistrement par l’armurier des fusils de chasse nouvellement achetés depuis le 1er décembre 2011 répond à l’application de la directive européenne. La vente entre particuliers et la vente à distance sont clarifiées de façon à assurer la traçabilité sans contraintes particulières.


De plus, après d’intenses négociations, le Président de la République et le ministre de l’Intérieur ont annoncé cette semaine qu’un certain nombre de calibres de chasse, les plus utilisés dans les autres pays européens et encore injustement interdits en France, devraient être prochainement accessibles aux chasseurs.

Les 6 présidents des organisations qui composent le Comité Guillaume Tell depuis 12 ans, ont particulièrement apprécié que le rôle très actif et pragmatique du Comité soit salué à la tribune par le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant , par le rapporteur, Claude Bodin, et par les parlementaires représentant les groupes politiques de gauche et de droite, comme cela avait déjà été le cas au Sénat.


Au-delà de cette satisfaction pour le travail quotidien accompli, le Comité sait que le chantier de cette réforme est loin d’être terminé avec près de 60 arrêtés et décrets d’application qui sont à réviser. 

C’est pour cette raison que les négociations concernant le contenu des décrets et arrêtés sont déjà engagées depuis plusieurs mois entre le ministère de l’Intérieur et le Comité Guillaume Tell.


Le vote totalement consensuel gauche - droite, et Sénat - Assemblée nationale de cette proposition de loi, va nous permettre d’aller plus vite et plus loin afin de répondre à toutes les attentes des chasseurs, tireurs sportifs, amateurs de ball-trap, collectionneurs, armuriers, fabricants et distributeurs que nous représentons.


Cela ne nous empêchera pas d’être d’une vigilance extrême, comme nous le sommes toujours, car il est bien connu que le diable se cache toujours dans les détails.


 

Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05  

Secrétaire Général du Comité Guillaume Tell 

E-mail : thierry.coste@accesyst.com


 

NB : Le Comité Guillaume Tell regroupe la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC), la Fédération Française de Tir (FFTir), la Fédération Française de Ball-trap (FFBT), l’Association Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d'Armes (ANTAC), la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes, Munitions, Equipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM).

 

mercredi 21 décembre

NOUVEAU !! ATTRIBUTION FUSILS JEUNES 2012

La Fédération poursuit son action de soutien et d’accessibilité en direction de nos jeunes tireurs.


Suite à la décision prise par le Comité Directeur Fédéral et grâce aux efforts consentis par plusieurs de nos partenaires, les finances fédérales ont permis de faire l’acquisition de plusieurs fusils destinés à être prêtés à des jeunes licenciés pratiquant nos différentes disciplines.


Dans un souci d’équité et afin de permettre à chaque cadet ou junior de présenter sa candidature, vous trouverez dès à présent le dossier "Attribution d’un fusil fédéral" dans notre rubrique téléchargement.


L’intéressé, une fois le document complété et signé (éventuellement par les représentants légaux), devra être transmis pour avis au Président du club d’affiliation qui le fera suivre au Président de Ligue.


Ce dossier unique permettra à la commission spécialement créée d’étudier avec rigueur et impartialité toutes les demandes. La commission se réunira dans un premier temps fin février 2012 pour affecter les fusils déjà personnalisés aux couleurs fédérales, sachant que cette action se renouvellera à plusieurs reprises lors de la saison 2012.


Pour rappel, les bénéficiaires seront liés par contrat avec la FFBT pour une durée de 4 ans. En contrepartie de la mise à disposition de l’arme, le tireur s’engage à pratiquer régulièrement le        ball-trap, à participer à des compétitions et à faire l’entretien courant de son fusil. Il s’engage également à ne l’utiliser que pour le ball-trap. En cas de non respect de l’une de ces clauses, le fusil sera restitué à la Fédération. Au terme des quatre ans, la FFBT abandonnera tous ses droits sur l'arme au bénéfice du tireur qui en deviendra propriétaire.


Cette opération contribuera, nous l’espérons à la fidélisation de nos jeunes licenciés juniors et cadets garçons et filles, et pourquoi pas à l’émergence de nos futurs champions.

mercredi 21 décembre

Communiqué de Presse du COMITE GUILLAUME TELL

 

Communiqué de presse du Comité Guillaume Tell du 8 décembre 2011

Réforme Armes : Les sénateurs ne se trompent pas de cible

Le Comité Guillaume Tell qui représente les deux millions d’utilisateurs légaux d’armes à feu tient à saluer l’excellente réforme sur les armes qui vient d’être adoptée ce 8 décembre 2011 au Sénat à l’unanimité.

Avec un bon sens qui mérite d’être souligné, le Gouvernement et les parlementaires de gauche et de droite viennent de voter une réforme courageuse qui ne se trompe pas de cible.

Pour la première fois depuis 20 ans, nous avons enfin une réforme législative qui durcit de façon considérable les sanctions pénales contre les trafiquants d’armes et les délinquants qui détiennent et utilisent des armes à feu. Dans le même temps, nous obtenons un texte équilibré qui simplifie et clarifie la loi pour les chasseurs, les tireurs sportifs, les amateurs de ball-trap, les collectionneurs, les armuriers et les fabricants, en matière d’acquisition, de détention et de transport des armes à feu. Bien sûr, il reste sans doute quelques imperfections qui devront faire l’objet d’une correction à l’Assemblée Nationale.

Depuis le vote de l’Assemblée Nationale en janvier 2011 qui avait engendré de vives réactions, le Comité Guillaume Tell a négocié sans relâche avec le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, son Cabinet et ses services, l’Elysée, le rapporteur de la Commission des lois, Antoine Lefèvre, et les porte-paroles respectifs du PS, Jean-Jacques Mirassou et de l’UMP, Ladislas Poniatowski.
Le Comité a véritablement apprécié le pragmatisme du président de la Commission des lois, Jean-Pierre Sueur, et des présidents des groupes politiques du Sénat qui ont su faire confiance à leurs collègues parlementaires, proches du monde de la chasse, sur ce dossier de sécurité publique d’une extrême sensibilité.

Après des mois de négociations intenses, les membres du Comité, le ministère de l’Intérieur et les parlementaires de gauche et de droite sont parvenus à ce compromis qui allie une répression accrue contre les délinquants et un profond respect pour les utilisateurs légaux d’armes à feu.

La nouvelle rédaction de l’article 1 sur la classification des armes en 4 catégories lève les ambigüités concernant les armes interdites et les armes soumises à autorisation, notamment pour les tireurs sportifs. Dans les articles 2 et 8, le statut du collectionneur sort renforcé et élargi avec des mesures qui vont toutes dans le bon sens alors qu’il était prévu de le supprimer. A l’article 3, qui clarifie l’acquisition et la détention des armes de toutes les catégories, les contraintes nouvelles apparues à l’Assemblée Nationale sur la détention concernant les carabines de chasse sont supprimées.

La suppression de l’article 4 sur la carte grise est confirmée et les mesures similaires contenues dans l’article 5 disparaissent au profit de la mise en place opérationnelle des fichiers AGRIPA et FINIADA (interdits d’armes). Le volet pénal des articles 9 à 33 est recentré et durcit contre les délinquants et tous ceux qui ont commis des crimes et délits avec utilisation d’une arme.

Le Comité tient à saluer le travail de l’Intérieur et de la Chancellerie, afin que le dispositif pénal soit mieux encadré pour le reste des mesures à l’appréciation des juges. L’objectif est d’éviter que les détenteurs légaux d’armes à feu soient victimes de la double peine lors d’une infraction, sous prétexte qu’ils détiennent des armes.

Les ambigüités concernant le transport légitime des armes pour les chasseurs et les tireurs sportifs sont aussi levées par la nouvelle rédaction de l’article 32.

Malgré la très forte médiatisation des derniers faits divers dramatiques avec l’usage répété d’armes de guerre, les sénateurs de gauche et de droite et le Gouvernement ont su faire la part des choses et engager une réforme qui doit maintenant être votée à l’Assemblée Nationale dans les meilleurs délais.

Pour tout contact :

Thierry Coste - 06 80 87 77 05

Secrétaire Général du Comité Guillaume Tell

E-mail : thierry.coste@accesyst.com

 

NB : Le Comité Guillaume Tell regroupe la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC), la Fédération Française de Tir (FFTir), la Fédération Française de Ball-trap (FFBT), l’Association Nationale de Défense des Tireurs Amateurs et Collectionneurs d'Armes (ANTAC), la Chambre Syndicale Nationale des Armuriers Professionnels (CSNAP) et la Chambre Syndicale Nationale des Fabricants et Distributeurs d’Armes, Munitions, Equipements et Accessoires pour la Chasse et le Tir Sportif (SNAFAM).

vendredi 11 novembre

CATEGORIE HANDISPORT

Nouvelle Réglementation:


La FFBT doit faire face depuis quelques temps à des demandes de plus en plus nombreuses de tireurs licenciés désirant participer à des championnats en catégorie HANDISPORT.

 

En fait, il s’avère bien souvent que ces demandes émanent de personnes ne répondant pas aux critères habituellement retenus, dans le sport national et international, pour bénéficier d’une telle classification.

D’un point de vue général, un « handisport » peut se définir comme un sport dont les règles et les modalités de pratique ont été modifiées pour devenir accessible à des personnes souffrant d’un handicap physique ou sensoriel.

En cas de handicap mental, on parle de « sport adapté ».

 

Ainsi, parmi les participants aux Jeux Paralympiques, ont peut distinguer les catégories suivantes :

  • Handicapés visuels (malvoyants et non-voyants).
  • Paraplégiques et tétraplégiques.
  • Porteurs de séquelles neurologiques.
  • Amputés et assimilés (agénésies d’un membre, arthrodèse = blocage articulaire).
  • Infirmes moteurs cérébraux (IMC).
  • Grands handicapés (myopathes, fauteuils électriques).

 

Comme un grand nombre de sports, et notamment le tir à la cible ou le tir à l’arc, le ball-trap peut bien sûr être pratiqué par des personnes handicapées.

Mais il apparaît évident que cela ne peut s’appliquer aux handicaps suivants, incompatibles avec l’utilisation d’armes à feu :

  • Déficiences intellectuelles.
  • Déficiences visuelles graves.

 

Au niveau des disciplines FFBT, et pour des raisons de sécurité, il a été décidé d’exclure le Compak Sporting (problème du positionnement dans les cages) et le Parcours de Chasse (risques inhérents aux déplacements en terrain souvent accidenté).

 

Les compétitions en catégorie HANDISPORT ne pourront donc concerner que les disciplines de Fosse Universelle et de DTL (accessoirement Hélices et Sanglier Courant).

 

Dorénavant, pour toute personne désirant obtenir une licence Handisport, la demande devra être accompagnée d’un certificat médical détaillé et décrivant avec précision la nature du handicap physique qu’elle présente (certificat adressé sous pli confidentiel, au siège de la FFBT, à l’attention du médecin fédéral national).

 

Ce n’est qu’après examen de ce certificat que la licence FFBT-HANDISPORT sera validée, en sachant bien qu’elle ne pourra donner accès aux compétitions de Compak et de Parcours.

 

A défaut de ce certificat, il ne sera pas tenu compte d’autres justificatifs, comme par exemple :

  • un certificat d’invalidité de 2ème catégorie (qui peut découler d’un ensemble de pathologies différentes, ou d’une faiblesse générale de l’organisme).
  • une attestation d’allocation d’adulte handicapé (COTOREP ou MDPH).
  • une copie de carte de stationnement pour « station debout pénible ».

 

Sur un plan pratique, deux catégories seulement seront retenues :

Tireurs debout

 Tireurs assis (en fauteuil roulant)

 

 

Docteur Marc VOUAUX

Médecin Fédéral National

vendredi 18 février

AGENCE FRANÇAISE DE LUTTE CONTRE LE DOPAGE

afld

agence française de lutte contre le dopage

Le Président

DC/SM/11/33

 

Paris, le 4 février 2011

 

Monsieur le Président,

Dans le cadre de la modernisation du Département des analyses et dans le souci d'améliorer le dispositif opérationnel de l'Agence française de lutte contre le dopage, notamment en vue de la prochaine année olympique, l'Agence a décidé de renforcer les méthodes de détection des substances dopantes en particulier à l'aide de nouveaux appareils performants. Leur installation et la validation de nouvelles méthodes entraîneront un ralentissement du nombre des analyses urinaires au cours de l'année 2011.

 

Le programme annuel des contrôles 2011, qui figure sur le site de l'Agence, a été adopté le 6 janvier 2011 par son Collège. Il prévoit, entre autres, que le volume des prélèvements sanguins sera sensiblement augmenté.

 

Je vous demande donc de bien vouloir appeler l'attention des sportifs relevant de votre fédération sur la probabilité de contrôles antidopage réalisés désormais par la voie d'un prélèvement sanguin. Ce type de contrôle pourra concerner les intéressés à l'entraînement ou avant une compétition. Il visera plus spécialement les sportifs de haut niveau figurant dans le groupe cible de l'Agence. Il est donc plus que jamais important pour ces derniers de veiller scrupuleusement à renseigner leur localisation.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée.

 

 

Bruno GENEVOIS

 

Monsieur Denis JULIEN

Président

Fédération française de ball-trap et de tir à balle 14 rue Avaulée

92240 MALAKOFF

Nos partenaires